LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Un poisson à une livre

5 min
À retrouver dans l'émission

« Venez mesdames ! Venez mesdames ! Il est très très bon le poisson - à une livre seulement ! »

Nous sommes sur un marché londonien où un vendeur entonne le chant traditionnel de tous les vendeurs du globe : très bon, pas cher ! Sauf que là, le vendeur a entreprit une petite mutation et a transformé le refrain accrocheur en une véritable chanson qu’il chante quotidiennement. Il dit que c’est une inspiration divine qui est descendu un jour sur lui et il a entendu cette mélodie dans sa tête.

Et puis, encore une mutation. Quelqu'un a filmé le vendeur chantant devant ses poissons et a mis le clip sur You Tube. Pour des raisons mystérieuses la vidéo a commencé à se propager sur la toile comme un virus ! Au bout de quelques millions des vues, c’est la maison de disques Warner qui s’est réveillée. Donc, le 10 décembre – encore une mutation. La version “remastérisée” en studio de “One Pound Fish” avec un clip façon “Bollywood” est sortie. Et le tube s’est classé immédiatement parmi les titres les plus vendus en Grande-Bretagne ! En somme : une mutation emblématique de l’époque digitale, pas plus. Sauf que, si vous écoutez bien le chanteur, vous allez déceler chez lui un accent. Effectivement, Muhammad Shahid Nazir est un pakistanais. Ce père de famille a laissé sa femme et ses trois enfants il y a plus d’un an pour tenter de vivre “le rêve londonien”, comme il l’appelle. Il s’inscrit dans une école de commerce et, pour gagner son pain, a commencé à vendre du poisson sur un marché. Et puis, encore une mutation. Le 25 décembre, le vendeur devenu star de la pop a été sommé de quitter le territoire du Royaume-Uni – son visa d’étudiant ayant expiré. Du retour dans son village natal il été accueilli comme un héro. Vous imaginez ! Monsieur One Pound Fish, tel est son pseudonyme désormais, est la première star pakistanaise de l’histoire de la pop. Après le phénomène de la pop coréenne, voici encore une frontière qui tombe.

Pour télécharger l'émission en mp3

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......