LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Matrimandir (en sanskrit le temple de la Mère), immense sphère dorée de 36 m de diamètre destinée au silence et à la méditation. ici, en 2017.

En Inde, les réponses de la cité utopique d'Auroville aux défis contemporains

57 min
À retrouver dans l'émission

Collectivisation des terres, égalité de revenus et abandon progressif de l’argent, voilà les idéaux de départ d'Auroville. Cette cité utopiste créée dans le sud de l'Inde dans les années 60 continue à grandir selon les idéaux édictés par ses fondateurs : une Française et un intellectuel indien.

Le Matrimandir (en sanskrit le temple de la Mère), immense sphère dorée de 36 m de diamètre destinée au silence et à la méditation. ici, en 2017.
Le Matrimandir (en sanskrit le temple de la Mère), immense sphère dorée de 36 m de diamètre destinée au silence et à la méditation. ici, en 2017. Crédits : Frédéric Soltan / Corbis - Getty

Un lieu "où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités". Voilà Auroville telle que la rêvait sa fondatrice. Cette cité consacrée à l’élévation de la conscience est née en 1968, dans le sud-est de l’Inde, près de Pondichéry, avec le soutien de l’Unesco. 

Ses pionniers ont planté des dizaines de milliers d’arbres et creusé des centaines de bassins pour retenir l’eau. Aujourd’hui, Auroville s’étend sur 2 000 hectares. Préservée de l’agitation et de la chaleur, elle accueille de nombreux touristes, curieux de visiter la grande sphère dorée qui se dresse en son centre, et impatients de se ressourcer. Elle compte aussi plusieurs milliers d’habitants. On est loin des 50 000 personnes envisagées dans le projet initial, mais la communauté d’Auroville augmente régulièrement. Et ses membres n’ont pas perdu de vu l’idéal d’une société libérée de l’argent, et favorisant l’accomplissement de chacun.

Dans l’agriculture, les nouvelles technologies, ou l’éducation, les Aurovilliens poursuivent leurs expérimentations. À l’heure où la pandémie de Covid-19 et le réchauffement climatique aggravent les tensions et remettent en cause nos modèles de production et de consommation, les solutions innovantes d’Auroville pourraient-elles être une source d’inspiration ? 

Aurélio, Autrichien d'Auroville et fondateur de Svaram, dans le sonorium où il pratique une thérapie par le son avec des instruments fabriqués par son atelier.
Aurélio, Autrichien d'Auroville et fondateur de Svaram, dans le sonorium où il pratique une thérapie par le son avec des instruments fabriqués par son atelier. Crédits : Sébastien Farcis - Radio France
Intervenants
  • Professeur agrégé de sciences sociales et docteur en économie, chercheur à l'IRIS spécialiste des grands pays émergents
L'équipe
Production
Réalisation
Journaliste
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......