LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Affrontement place Pigalle, 1871

2. La Commune de Paris

59 min

Au coeur du huis clos du procès de Louise Michel, retraçant 72 jours de soulèvements et de révoltes lors de la Commune de Paris.

Affrontement place Pigalle, 1871
Affrontement place Pigalle, 1871 Crédits : DEA / BIBLIOTECA AMBROSIANA - Getty

Suite du procès de Louise Michel.

La cour égrène les temps forts des 72 jours du soulèvement de la Commune de Paris pour mieux l’accuser.

C’est l’occasion de dérouler le fil de cette révolte précipitée par la guerre face à la Prusse. La République se réinstalle sur les décombres de l’Empire qui capitule. Quelle République ? C’est la question laissée en suspens par les révolutions précédentes, la question qui agite les faubourgs parisiens, le Montmartre de Louise Michel, traversés par un mouvement de structuration et d’éducation populaire où émerge l’idée socialiste et autogestionnaire. La République, incarnée par un gouvernement de défense nationale y répond par l’ordre, le musellement, et par la reddition face à la Prusse. La population parisienne se soulève. La guerre à l’ennemi étranger tourne à la guerre civile.

La capitale affamée et assiégée est désormais prise en étau entre l’armée prussienne et les bataillons versaillais d’une république officielle installée dans les palais de la monarchie. On y voit Louise Michel cherchant de quoi nourrir les plus pauvres, écrivant dans les journaux, et usant de sa carabine Remington au Fort d’Issy ou du côté de Clamart. Mais elle n’est pas la seule. Reprendre l’histoire de la Commune, c’est faire émerger André Léo, Nathalie Lemel, Elisabeth Dmitrieff, l’Union des femmes pour la défense de Paris et le soins des blessés, probablement l’organisation la plus puissante de ces quelques mois.

Louise Michel semble avoir éclipsé toutes ces femmes de la Commune. Est-ce le but de son procès, qui l’accuse des incendies, de l’exécution des otages, comme si elle incarnait à elle seule l’événement?

Louise Michel répond et toise ses juges. Elle réclame la mort aux cotés de ceux qui déjà ont été fusillés. Elle est condamnée à la déportation en enceinte fortifiée.

Une émission de Judith Perrignon

Réalisée par Gael Gillon et Annabelle Brouard 

Prise de son: Arthur Gerbault, Tahar Boukhlifa, Marie Lepeintre, Eric Boisset

Mixage : Philippe Merscher

Archives Ina : Hervé Evanno

Et les voix de :

Clara Chabalier

Laurent Lederer

Jerôme Kircher

Pascal Thoreau

Mathieu Rauswarger

Intervenants
  • Journaliste
  • Éditrice de la correspondance générale de Louise Michel, fondatrice de la Collection des œuvres de Louise Michel au sein de l'unité de recherche : Littérature, idéologies et représentations au XVIIIe-XIXe siècles.
  • Professeure émérite d’histoire contemporaine et d’histoire du genre à l’université Paris-VIII, historienne du politique et du féminisme.
  • Professeur de littérature française à Sorbonne Université
  • historienne, professeure émérite d’histoire contemporaine à l'université Paris-Diderot.
  • Ancienne conservatrice aux archives nationales
  • Maitresse de conférences en Sciences politiques à l’Université de Lille et chercheuse au CERAPS.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......