LE DIRECT
Franck Sinatra

Frank Sinatra 1915-1998

1h48

Ce premier épisode nous plonge dans la vie intime et artistique du Crooner américain, de ses racines italiennes difficiles à assumer, à l'arrivée d'un succès qui va très vite le dépasser.

Franck Sinatra
Franck Sinatra Crédits : Frank Worth, Courtesy of Capital Art - Getty

Une émission de Judith Perrignon, réalisée par Christine Diger.
 

Ce documentaire s'ouvre sur sa mort le 14 mai 1998, ses obsèques qui offrent un panorama de ce que fut sa vie, celle d'un petit rital du New Jersey transformé par la musique, la mafia et l'industrie du rêve. Le débat tourne ensuite sur la difficulté d'écrire la vie en clair obscur de Sinatra. 

Plongez-vous dans ces archives rares pour redécouvrir la vie complexe et la talent de Franck Sinatra. Ce documentaire est suivi d'un débat, avec Eric Neuhoff , auteur de Histoire de Frank  (Fayard), et Georges Ayache , auteur d'une biographie, Frank Sinatra : la voix de l'Amérique , qui vient de sortir chez Perrin. Suit une Session Unik organisée avec la discothèque de Radio France. (Cinq jeunes groupes ou artistes ont préparé et enregistré en studio une reprise de Sinatra de leur choix). Ce jour là, Hugh Coltman  reprend In the We small hours.

Peut-on encore découvrir des choses sur le plus grand Crooner du XXe siècle ? 

L'histoire de Frank Sinatra est indémodable et c'est ce qui fait sa force. C'est un classique à vie. Le côté sombre rajoute à la légende. S'il avait été quelqu'un de bien sage et de politiquement correct, il n'aurait pas été aussi intéressant. Il représente vraiment son pays, l'Amérique telle qu'elle était à l'époque. En France, nous n'avons pas de personne comme cela, aussi doué et aussi charismatique. Eric Neuhoff

C'est une histoire à l'américaine. L'histoire d'un petit gars, parti de tout en bas, et qui va monter très haut, au firmament, à Hollywood. Sinatra a fui ses racines italiennes, qu'il voulait faire disparaître, bien qu'il les portait toujours en lui. 

Selon les angles qu'on prend, on peut découvrir différentes facettes du personnage. On oscille entre ses zones d'ombre et sa voix incroyable. C'était un Italien, même si ses références sont assez estompées au fil des ans. Il avait d'ailleurs une certaine animosité envers Barbara Streisand, qui revendiquait sa branche italienne. Il baragouinait l'italien, il parle un très mauvais souvenir de l'Italie. Mais c'est vrai qu'il portait ses racines en lui, et c'est ce qui était un des ressorts de sa volonté d'arriver. Georges Ayache

Je voudrais que l'on se souvienne de moi comme de quelqu'un qui a innové la musique populaire. Je voudrais que l'on se souvienne de moi comme un homme qui a bien profité de la vie, qui a eu de bons amis, et une vraie famille. Et ma foi, je ne vois pas ce que je pourrais demander de plus. Frank Sinatra

Prise de son  : Benjamin Chauvin, Philippe Bredin, Emmanuel Couturier

Mixage  : Pierre Mine et Emmanuel Couturier

Documentation  : Antoine Vuilloz, Véronique Lefalher

> retrouvez ICI toutes les Sessions Unik en lien avec cette Grande traversée Sinatra 

Intervenants
  • Ancien diplomate et historien
  • journaliste au Figaro, critique au Masque et la plume sur France Inter, écrivain
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......