LE DIRECT

Grande traversée : Women's power, les nouveaux féminismes

Par Charlotte Bienaimé
du 22 au 26 août, de 9h à 11h

Une cartographie des luttes et des pensées féministes, sur le terrain, dans les universités, en politique et sur internet, pour comprendre les acquis et le enjeux d'avenir d'un mouvement, pluriel, vivant et métissé, situé au cœur des transformations sociales que nous vivons.

.
. Crédits : Audrey Brown @imakegirls

Elles sont filles d'Olympe de Gouge et d'Angela Davis, de Simone de Beauvoir, de Judith Butler, de Virginia Woolf ou d'Audre Lorde. Depuis la révolution française, leurs aînées ont conquis peu à peu des fonctions qui furent longtemps réservées aux hommes, puis le droit à disposer de leur corps. Pourtant, en 2016, les femmes gagnent moins que les hommes et réalisent la majorité des tâches domestiques, avorter est encore tabou, la révolution sexuelle n'a pas aboutie, l'hétérosexualité reste la norme et tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son conjoint. Dans la sphère privée et dans la sphère publique les rapports entre hommes et femmes sont toujours inégalitaires. Alors, les féministes poursuivent leurs luttes pour atteindre l'égalité réelle politique, économique, culturelle, sociale et juridique.

Les réformistes proposent de changer les lois. Les plus révolutionnaires prônent un renversement total du système. Les abolitionnistes, dénoncent la pornographie quand le mouvement sex-positif veut se la réapproprier. Les féministes post-coloniales articulent les questions de sexe, de race, et de classe et le mouvement queer révèle la multiplicité des catégories sexuelles. Ainsi, traversé par une multitude de courants, le féminisme n'est pas et n'a jamais été homogène. Les grands débats d'actualité le clivent : comme la question du voile, la prostitution ou les mères-porteuses. Beaucoup d'autres sujets, pourtant, rassemblent comme la défense du droit à l'avortement, la lutte pour l'égalité salariale, pour l'éducation à la sexualité, contre le viol, les violences conjugales ou le harcèlement sexuel.

Cette grande traversée vous propose d'écouter la diversité du mouvement féministe. Écouter ces militantes, chercheuses et féministes du quotidien nous parler de travail salarié et de travail domestique, de l'IVG et de la maternité, des violences, des sexualités, du colonialisme. Au fil des documentaires, des archives, des entretiens et des débats, elles nous font découvrir les acquis et les enjeux d'avenir des luttes et des pensées féministes.

.
. Crédits : Audrey Brown @imakegirls

Charlotte Bienaimé est documentariste à France Culture. Cette grande traversée s'inscrit dans le prolongement de la diffusion sur les grille d'été de France Culture 2014 et 2015 de deux séries « Nasawiyat », portraits de jeunes féministes en France et dans le monde arabe, prolongées dans le livre « Les nouvelles féministes du monde arabe », paru en janvier 2016, aux éditions Les arènes.

(Ré)écoutez les séries Nasawiyat 2014 et Nasawiyat 2015

Féministes du monde arabe par Charlotte Bienaimé aux éditions Les arènes

Illustration : imakegirls

En partenariat avec Grazia

TOUTES LES DIFFUSIONS

"Ne nous libérez pas, on s'en charge"
1h47
LE 26/08/2016

Vers un féminisme post-colonial.

"Nos désirs font désordre"
1h46
LE 25/08/2016

Sexe, genre et sexualités.

"Quand c'est non, c'est non !"
1h46
LE 24/08/2016

Les violences faites aux femmes.

"Nos corps, nos choix"
1h48
LE 23/08/2016

IVG et maternités.

"Et qui va faire la vaisselle, on fait des manifestations"
1h47
LE 22/08/2016

Travail salarié, travail domestique.

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.