LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Jeune homme à la fenêtre", 1876 par Gustave Caillebotte

L’installation boulevard Haussmann

1h48

En 1914, Céleste Albaret commence à travailler pour Marcel Proust. Elle lui prépare ses repas, prend soin de son intérieur. Le jeune femme débute son service au 102 boulevard Haussmann, et les deux personnages se lient d'amitié. Céleste Albaret devient alors indispensable à l'écrivain.

"Jeune homme à la fenêtre", 1876 par Gustave Caillebotte
"Jeune homme à la fenêtre", 1876 par Gustave Caillebotte

Une série documentaire produite par Philippe Garbit et réalisée par Clotilde Pivin. 

On célèbre cette année le centenaire du prix Goncourt de Marcel Proust pour son roman À l'ombre des jeunes filles en fleurs, le deuxième tome d'A la Recherche du temps perdu. Le 10 décembre 1919, dans l'après-midi, Gaston Gallimard et Jacques Rivière débarquent au 44 rue de l'Amiral Hamelin, chez Marcel Proust. Bien sûr, c'est sa servante, Céleste Albaret qui les fait entrer dans la maison. 

Durant 8 années, jour et nuit, nuit et jour, Céleste Albaret allait être au service de Monsieur Proust. C'est par l'entremise de son époux, Odilon Albaret, chauffeur de taxi dont Marcel Proust est un client régulier, qu'elle devient la toute jeune servante de l'écrivain en 1914. Elle lui restera fidèle jusqu'à sa mort en 1922. 

Au début des années 1970, le journaliste Georges Belmon enregistre des entretiens avec Céleste Albaret, en vue de publier un ouvrage de souvenirs : Monsieur Proust, de Céleste Albaret, aux éditions Robert Laffont. Des archives qui permettent d'en savoir plus sur la vie de Céleste Albaret auprès de Marcel Proust, la personnalité et le quotidien de cet écrivain mythique, et la relation singulière qu'il a tissée avec sa gouvernante et confidente. 

J'avais un culte véritable pour lui, et en même temps j'avais une sorte de sollicitude, un désir d'aller au-devant de ce qui lui faisait plaisir. Je le suivais tellement que j'étais emprise dans cette affaire, et il me trouvait commode, évidemment. Céleste Albaret 

Alors qu'elle n'est qu'une toute jeune fille, elle rejoint son époux à Paris. Originaire de Lozère, elle se retrouve perdue dans cette grande ville qui lui paraît bien hostile : 

J'étais encore une enfant, j'avais 21 ans. (...) Je me suis retrouvée dépaysée. Je me rappellerai toujours quand je suis arrivée Gare de Lyon, et que j'ai vu cette fumée, ce monde... Les gens couraient partout, ça puait... Je regardais tout ce monde s'agiter. Céleste Albaret 

Céleste Albaret se met au service Marcel Proust alors que la guerre éclate, en 1914. À l'époque, l'écrivain habite au 102 boulevard Haussmann, un appartement dans lequel il emménage à la mort de ses parents. 

Proust avait une allure magnifique. Il tourne autour de moi, il me regarde. J'étais très intimidée. Il m'a dit : "Madame, je vous présente Marcel Proust, négligé, décoiffé et sans barbe". Il avait des mains magnifiques et des gestes magnifiques. Il portait en lui-même cette nature, car si son génie est immense, l'homme l'est autant. Céleste Albaret 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......