LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Consultation médicale après une mammographie, Angoulême.

Cancer du sein : "On a 40 ans, on est plutôt jolie, et en quatre mois on ne ressemble plus à rien"

4 min
À retrouver dans l'émission

C’est le coup d’envoi d’Octobre rose, un mois pour sensibiliser au cancer du sein, rappeler l’importance du dépistage, et récolter des fonds pour la recherche. Ecoutez les témoignages de 5 femmes qui ont traversé cette épreuve. Elle a changé leurs vies.

Consultation médicale après une mammographie, Angoulême.
Consultation médicale après une mammographie, Angoulême. Crédits : BURGER / Phanie - AFP

Bénédicte Pontet, 46 ans :

« A l’atelier maquillage, j’ai eu l’impression qu’on voulait me camoufler. Vous êtes malades mais vous allez voir, c'est merveilleux comme vous allez pouvoir rester belles ! »

Artiste-peintre, Bénédicte a appris à 39 ans qu’elle avait un cancer triple négatif, de mauvais pronostic. Elle a subi de nombreux traitements dont une ablation des seins. Aujourd’hui guérie, elle est toujours en phase de reconstruction… dans tous les sens du mot. Une série d'autoportraits en témoigne, et vous pouvez en découvrir certains ci-dessous.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Carole Bellon, 48 ans :

« Il y a un avant et un après. J'ai la chance d'avoir un conjoint qui s'est remis en question. Moi j'ai changé ma façon de communiquer. »

En 2013, Carole s’aperçoit qu’elle a des grosseurs dans le sein. Par deux fois, les médecins la rassurent. Quand la tumeur cancéreuse est enfin prise en charge, elle mesure 7cm. «J’aurais dû m’écouter», constate Carole, qui a néanmoins surmonté l’épreuve avec le soutien de ses proches.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Véronique Gérard, 51 ans :

« J'ai vécu l'instant présent. J'ai tout mis en oeuvre pour traverser au mieux cette épreuve. J'en suis ressortie grandie, transformée. »

Véronique Gérard
Véronique Gérard

« Une parenthèse dans ma vie » : voilà comment Véronique qualifie le cancer qu’elle a combattu pendant un an et demi. Pour le surmonter, elle a mis en pratique les principes de la sophrologie… dont elle a fait son métier depuis.

Écouter
4 min
"Je ne voulais pas que l'on me voie comme une malade."

Sylvia Tabet, 52 ans :

« C'est une solitude redoutable. Il faut savoir qu'une consultation dure en moyenne 10 à 15 minutes, y compris pour une annonce de cancer. Il y a un défaut d’information de la patiente »

Dans son livre "Les patientes" (ed° La découverte 2010), Sylvia Tabet avait évoqué son quotidien avec le cancer du sein. 6 ans plus tard, sa vie reste rythmée par les opérations chirurgicales, et elle regrette que beaucoup de questions que se posent les patientes restent sans réponse.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

C'est pour répondre à cette solitude que s'est créée la Maison des patients et des proches de l'Institut Curie, mais elle est victime de son succès et ne parvient pas à répondre à toutes les demandes.

Céline Penez, 32 ans :

« J'avais hâte de faire la reconstruction, mais il y a eu des complications. Moi j'ai eu les 5% d'échec. »

Céline Penez
Céline Penez

Céline a eu un cancer du sein à 20 ans. Elle a subi une mastectomie, et la reconstruction mammaire a été fastidieuse. Aujourd’hui, elle est bénévole dans l'association R.S.DIEP pour aider les femmes confrontées aux mêmes difficultés.

Écouter
2 min
"On cache tous les miroirs."

Le cancer du sein est-il encore un sujet tabou ?

C'est la question que nous vous avons posée sur Twitter. Et voici quelques réponses...

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

3 tweets de Blabla Louisa
3 tweets de Blabla Louisa Crédits : @FC_Hashtag

Vos réactions sur Facebook :

Joëlle Decoopman Oui c est vrai , la maladie nous détruit, elle vient d'emporter hier une de nos soeurs de combat .Mais dans la tourmente il y a toujours un arc en ciel et un petit brin de paille qui lui :l'espoir.Je suis passée par ce chemin lourd accompagnée par un service attentif: médecins, infirmières, agents du personnel hospitalier et j 'ai survécu depuis 10 ans à un mauvais pronostic .Considérée en rémission je me bats tous les jours contre ces petites boucles qui apparaissent et qui m'affolent .. Mais puisque c'est octobre rose, saluons et aidons de toutes nos forces la recherche sans qui nous ne serions rien.Ce qui ne nous a pas tué je l'espère nous a rendus plus forts... Des pensées à notre petite Bibichette envolée hier qui s'est battue avec tant de courage sans jamais se plaindre!

Monique Prouveur Un cancer du sein à 63 ans. Chimio, perte de cheveux, j'étais la plus jolie chauve de mon village !!!!!! 13 ans après, tout va bien et la vie est belle !!

Chercheuse D'Or Lorsqu'on passe de l'autre côté du miroir, on ne voit plus que le cancer et les récidives...c'est presque un trauma car on a le sentiment de se battre en attendant la suite...merci à vous mesdames qui vous en êtes sorties et témoignez sur ce post. Oui, c'est important de témoigner pour celles qui se battent actuellement, cela paraît anodin mais il est bon de voir qu'on peut s'en sortir !

- D'autres réactions sur la page Facebook de France Culture

Ils se mobilisent pour lutter contre le cancer du sein :

- Le cancer du sein, parlons-en !

- Institut Curie

- Institut Gustave Roussy

- Association Etincelle

(Dossier réalisé par Aurélie Kieffer. Recherche bibliographique : Colette Ducarre)

Chroniques
7H40
18 min
L'Invité(e) des Matins
Racisme, inégalités : Obama, une présidence en demi-teinte ?
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......