LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Statue symbolisant la loi, place du palais bourbon devant l'Assemblée Nationale

Législatives : les citoyens attendent beaucoup du travail des députés

5 min
À retrouver dans l'émission

Dans un peu plus de 15 jours, les Français retourneront aux urnes pour les élections législatives. Le choix des députés est un enjeu majeur. Ce sont eux qui vont voter les lois avec un impact direct sur le quotidien des citoyens. Nous avons recueilli vos attentes et vos impressions.

Statue symbolisant la loi, place du palais bourbon devant l'Assemblée Nationale
Statue symbolisant la loi, place du palais bourbon devant l'Assemblée Nationale Crédits : Bruno LEVESQUE / IP3 - Maxppp

Les 11 et 18 juin prochains, il faudra choisir un élu dans 577 circonscriptions de France. Une élection importante dont le dénouement va redessiner le visage de l'Assemblée nationale où la gauche est majoritaire aujourd'hui. Alors quel profil pour votre futur-e député-e ? Qu'en attendez-vous ?

"Mon député doit être à l'écoute de ses concitoyens"

Stéphane, alias @Sureaunoir, nous a donné son avis. Il souhaiterait avoir un député ouvert qui échange avec les concitoyens de sa circonscription pour évoluer ensemble.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Mon député doit aider à la refondation du monde politique aujourd'hui."

Michel, Parisien à la retraite, veut croire au renouvellement des idées politiques. Il espère que les futurs élus sauront se dépouiller de leurs étiquettes politiques et travailler à l'essor de tous :

Je crois de moins en moins au clivage de la droite et de la gauche.

Exigeant, Michel attend des députés qu'ils soient actifs sans que le citoyen "se mette à leur place". En revanche, il faut essayer de suivre de loin leur travail. Pour cet électeur parisien, l'ancrage local du député est important. Cela lui permet de connaitre les réalités de ses administrés. "Ceux qui sont le plus branchés sur les réalités quotidiennes, ce sont les élus locaux."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Il faut un député intègre qui tienne compte de l'avis des populations qui ont voté pour lui et donc du programme qu'il a lui même présenté. Ça me parait important ! Il ne faut pas que député soit enfermé dans une logique de parti mais de l'élection qui l'a emmené où il est. Il faut un député qui travaille quand même. Malheureusement, certains députés se tiennent un peu trop éloignés de l'assemblée nationale, un député n'est pas mandaté par les citoyens pour rien. Il est mandaté pour travailler, pour les représenter.

"Mon député doit réaliser des changements"

Jean Gabriel souhaite une classe d'élus qui sait s'affirmer : "Il faut un député qui soit à l'écoute des besoins de la population et qui est prêt à remettre en cause un certain nombre d'acquis de ces dernières décennies."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Mon député doit penser à la jeunesse"

Savario Piémontaise, 22 ans, ne sait pas encore pour quel candidat il votera le 11 juin. Mais il choisira quelqu'un qui s'intéresse à la jeunesse. Cet étudiant strasbourgeois se reconnaît dans les valeurs de droite : "La droite, mais pas comme on l'a connue. C'est-à-dire une évolution." C'est un candidat de ce courant politique qu'il veut en tant que député.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Vous voulez que #MonDéputé soit à l'écoute et vous souhaitez aussi souvent l'évaluer

Cécile Gleize, 30 ans, est entrepreneuse dans le marketing. Elle aimerait plus d’interactivité entre les députés et les citoyens. Pour elle, les élus devraient rendre des comptes sur leurs actions régulièrement, comme c’est le cas dans le milieu professionnel.

Ce que j’attends de mon député, c’est qu’il fasse des choix réalistes, que ce ne soit pas forcément du blocage pour des questions de doctrine politique… Et du coup, qui, en amont, vienne consulter un peu plus les citoyens [...] J'aimerais bien aussi pouvoir parler à mon député, rencontrer mon député... J’ai l’impression qu’il y a un peu une distance entre le député et le citoyen… Et que c’est plus la logique du parti qui prévaut par rapport à ce que les électeurs voudraient.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Je pense que le député devrait plus créer un lien avec les électeurs qui ont voté pour lui… Et ça peut être, justement, les réseaux sociaux ou des sondages en ligne [...] alors c’est peut être un biais de mon travail parce que je travaille dans le marketing / communication, mais voilà nous, on est toujours auprès du consommateur à savoir ce qu’il veut et de lui faire des produits qui sont en phase avec ce qu’il veut donc je trouve ça dommage de ne pas utiliser et adapter cette nouvelle manière de communiquer (avec les députés).

L'évaluation en ligne du travail des députés

Sébastien Michon est chercheur au CNRS et à l’Université de Strasbourg et co-auteur de l'ouvrage "Métier député : Enquête sur la professionnalisation de la politique en France" (avec Julien Boelaert et Etienne Ollion).

Le temps de présence, le nombre de votes, le nombre de question posées sont des activités qui font partie du travail parlementaire mais ne sont qu’une partie des indicateurs.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sébastien Michon cite le cas d’un assistant parlementaire qui lui aurait dit concernant son député : "On n'est pas très bon sur les questions (à l’Assemblée) donc on va réajuster" pour remonter dans le classement du site nosdéputés.fr. En permettant d'avoir un regard, notamment sur le nombre d'interventions dans l'hémicycle, ce genre d'évaluation ne rend cependant pas compte de l'ensemble des actions nécessaires aux missions des parlementaires.

Vous avez réagi sur les réseaux sociaux cette semaine :

Chroniques
7H40
17 min
L'Invité(e) des Matins
Stratégies, tactiques, manoeuvres : la bataille des législatives a commencé
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......