LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Atom Egoyan

44 min
À retrouver dans l'émission

Laure Adler s'entretient avec Atom Egoyan, réalisateur canadien d'origine arménienne.

Obsédé par le théâtre quand il était jeune, un concours de circonstances le dirige vers le cinéma. La capacité du 7ème art à suggérer l'abscence le fascine. Dés son premier film "Proches Parents" (1984), il montre des personnages en quête d'identité , comme un écho à sa propre recherche des origines , autour de ses racines arméniennes. L'idée de perte ; une obsession. La perte de l'amour par exemple. " J'ai toujours été inspiré par les films où les cinéastes peignent leurs amours" affirme Atom Egoyan, qui poursuit l'évocation de sa filmographie avec "Calendar" (1993). Méditation sur l'image , sur la vidéo, autre thème essentiel, que l'on retrouve dans "Captives", son dernier film. Un film inspiré par la véritable disparition d'un petit garçon dans sa ville natale, il y a une vingtaine d'année. L'occasion de mettre en scène le traumatisme, le drame, leurs rituels et leurs temps propres, une autre obsession. Arrive enfin une des questions les plus importantes de son cinéma : "nous en tant que spectateurs, comment sommes-nous impliqués ?" Une interrogation qui renvoie au théâtre et la boucle est bouclée.

Atom Egoyan
Atom Egoyan
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......