LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Catherine Deneuve à la cérémonie d'ouverture du 76ème Festival de Venise le 28 août 2019.

Catherine Deneuve (1/3) : "Pour moi, c'est toujours une forme de jubilation dans le noir, quand j'arrive dans la salle"

44 min
À retrouver dans l'émission

Premier d'une série de trois entretiens de Laure Adler avec l'actrice Catherine Deneuve. Elle évoque sa passion des films, la place de sa famille, ses choix de vie et comment elle voit son avenir au cinéma.

Catherine Deneuve à la cérémonie d'ouverture du 76ème Festival de Venise le 28 août 2019.
Catherine Deneuve à la cérémonie d'ouverture du 76ème Festival de Venise le 28 août 2019. Crédits : Theo Wargo - Getty

Hors-champs, elle l’est rarement. « C’est bien à mon regret d’ailleurs » Elle parle de son goût pour les salles de cinéma : « C’est comme un livre qu’on a très envie de lire et qu’on va commencer… » Elle discute de « Still the water » de Naomi Kawase , qu’elle a beaucoup aimé…« Il y a des films qui marquent particulièrement. Pour moi c’est un mélange de douceur et de beauté humaine… »« J’accepte tellement de ne pas comprendre. J’accepte tellement que ce que nous sommes est un ensemble de choses pas forcément contrôlées ni connues de nous… ». «Je trouve que souvent c’est ce qui explique le mieux ce que l’on est : ce que l’on n’a pas fait ou ce qu’on a refusé de faire… » 

J’ai eu beaucoup de chance dans ma vie, beaucoup de rencontres, beaucoup de hasards. Mais je sais aussi que dans les mêmes circonstances quelqu’un d’autre que moi n’aurait peut-être pas vécu cela de la même façon (…) Je pense que tout ce que j’aime et tout ce que je sais ne m’appartient pas forcément… J'ai l'impression que c'est malgré moi, quand même. J'accepte l'idée que ça vient d'ailleurs. 

Elle nous parle de sa famille , de ses amies ,de sa sœur Françoise Dorléac , du choix de ce nom « Deneuve » , le nom de sa mère… « Je l’habite comme un habit… » « C’est un métier très solitaire (…) Je trouve que c’est très difficile à partager… » Elle évoque son rôle dans le film « Après lui »  de Gaël Morel, sa vision des scènes dramatiques, « Elle s’en va »  d’Emmanuelle Bercot, son travail avec des jeunes cinéastes… Elle nous parle du vieillissement au cinéma : « C’est pour les jeunes, le cinéma… » « La beauté ça veut dire des visages qui sont expressifs, qui sourient plus souvent qu’à leur tour, des yeux qui sont vifs, des regards qui écoutent vraiment… »

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......