LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Catherine Deneuve au Festival de Cannes, le 11 mai 2005.

Catherine Deneuve (2/3) : "Être acteur, c'est durer"

44 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième entretien de Laure Adler avec l'actrice Catherine Deneuve qui parle de sa beauté, de sa non envie de passer derrière la caméra et du regard qu'elle porte sur le métier d'actrice.

Catherine Deneuve au Festival de Cannes, le 11 mai 2005.
Catherine Deneuve au Festival de Cannes, le 11 mai 2005. Crédits : Mark Mainz - Getty

« Je peux me trouver jolie, mais belle non (…) La beauté n’est pas permanente… » « J’aimerais bien faire un film muet »  Elle nous parle du regard , de la voix, de sa voix … « J’ai plutôt un débit très rapide, trop rapide parfois…» « Le son est vraiment une partie intégrante de l’image (…) C’est tout qui remplit justement l’image, c’est tout qui donne vie à l’image… » Elle évoque le film « Je veux voir »  de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, au Liban…Pourquoi n’est-elle jamais passée de l’autre coté de la caméra ? « C’est un autre monde (…) Peut-être que j’en sais trop et que je n’aurais pas le courage de me lancer dans cette aventure qui demande quand même une énergie incroyable… » « Il se tourne trop de films (…) Quand je vais voir un film, je n’ai pas envie simplement de voir un film bien fait… » 

Écouter
44 min
"Hors-champs" avec Catherine Deneuve (2/3) : "Être acteur, c'est durer". Une diffusion du 13/02/2015

Elle s’exprime sur le cinéma comme métier … « Avoir cette fraicheur qu’il faudrait avoir à chaque film, avoir l’impression que c’est la première fois qu’on joue ce personnage-là… » 

On peut être l'actrice ou l'acteur d'un seul film. Je pense que tout le monde a un rôle à jouer une fois. Je suis sûre que tout le monde a au moins un film que l'on peut faire, être acteur, interprète une fois. Après évidemment le problème c’est d’en faire plusieurs. Je pense que tout le monde peut jouer une fois dans sa vie, il y a toujours une possibilité, une rencontre... Mais ça ne suffit pas, être acteur une fois ça ne veut pas dire grand chose. Être acteur, justement, c’est durer. C'est choisir, être choisi pour faire des choses différentes. Essayer de comprendre des choses qu’on ne comprend pas, faire des choses et jouer des personnages que nous ne sommes pas. Je pense qu'on peut être soi-même une fois au cinéma. Mais un acteur c'est jouer d'autres personnages avec des mots et des vies qui ne sont pas les vôtres.

Elle nous parle d’Hitchcock (« ses films sont des mécaniques absolument incroyables… » ), de la relation entre Lars Von Trier et Björk  sur « Dancer in the Dark » , de son travail avec Marco Ferreri , de Gérard Depardieu … « Jouer avec lui, c’est quand même incroyable. Sa présence, son intensité, sa générosité sur un plateau (…) Il a une voix absolument magique (…) Comme acteur il peut absolument tout faire… » 

Elle évoque encore ses engagements pour l’avortement ou les dissidents cubains, ou encore contre la peine de mort… « Mon engagement c’est souvent une réponse à des choses dont on me parle (…) Je ne prends pas beaucoup d’initiatives dans ce domaine… » Elle termine sur sa vision du mariage …

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......