LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Catherine Vidal

Catherine Vidal: les neurones ont-ils un genre?

44 min
À retrouver dans l'émission

Neurobiologiste à l’Institut Pasteur, Catherine Vidal est spécialiste du cerveau, de la douleur, elle s’intéresse également aux études de genre. Militante féministe, elle est l’auteur de « Cerveau, Sexe et Pouvoir ». Entretien avec Laure Adler.

Catherine Vidal
Catherine Vidal Crédits : Corinne Amar

Passionnée par les sciences naturelles depuis qu’une professeur de lycée lui en a donné le goût ; « le goût de poser des questions, le goût d’être curieux », lorsque Catherine Vidal arrive à l’Institut Pasteur, elle oriente ses recherches sur la douleur. « J’ai eu la chance, très vite après ma thèse d’être recrutée à l’Institut Pasteur pour travailler justement sur un sujet qui concerne les mécanismes physiologiques de la douleur, et je dois dire que c’était une aventure absolument prodigieuse puisqu’on était dans les années 80, et c’était le moment de la découverte des endorphines, ces fameuses substances que l’on produit naturellement et qui miment les effets de la morphine ».

"on essaye de répondre à des questions qu’on ne peut pas directement tester chez l’être humain."

A l’institut Pasteur où l’on fait de la recherche fondamentale, « on essaye de répondre à des questions qu’on ne peut pas directement tester chez l’être humain. (…) Donc souvent, les rats, les souris, mais aussi, les approches in vitro, les cellules en culture, peuvent nous aider à répondre à ces questions fondamentales de recherche. ». Catherine Vidal y adopte une approche plus globale que ses congénères : « j’ai toujours eu le souci de m’intéresser à (…) la physiologie, c’est-à-dire non pas de décortiquer les systèmes au niveau moléculaire, au niveau cellulaire, (…) moi ce que j’aime c’est les systèmes, les régulations, c’est la physiologie, c’est essayer de comprendre comment un organisme interagit avec son milieu environnant. »

"La science n’est pas neutre, elle s’inscrit dans un contexte social"

Scientifique, Catherine Vidal est également connue pour son engagement féministe. Un engagement qui, pour elle, n’a rien de contradictoire avec son activité principale, au contraire. « Il faut réaliser que, contrairement à une idée reçue souvent partagée par un grand public, la science n’est pas neutre. La science s’inscrit dans un contexte social, économique, politique. (…) Elle est faite par des êtres humains, qui vont décider de leurs sujets d’études, des méthodes utilisées, qui vont interpréter leurs objets d’études souvent de façons différentes. (…) C’est ça qui fait toute la force de la science parce que rien n’est jamais acquis définitivement. »

Intervenants
  • neurobiologiste, co-responsable du groupe "Genre et recherche en santé " du comité d'éthique de l'Inserm
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......