LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Christine Angot

44 min
À retrouver dans l'émission

Avec son style reconnaissable dès les premières lignes, elle est aujourd'hui une figure importante de la littérature française contemporaine. Auteure d'une vingtaine de romans et pièces de théâtre - dont le tout-nouveau Un amour impossible pour lequel elle a obtenu le Prix Décembre 2015 -, Christine Angot évoque avec nous son travail d'écrivain.

Christine Angot
Christine Angot Crédits : Corinne Amar - Radio France

« Quand j’ai commencé à écrire, la toute première fois, j’étais prête mais je ne le savais pas, c’est pour cela que j’ai eu si peur. » Au fond d’elle-même, Christine Angot savait qu’elle pouvait aller loin et c’est cela qui lui faisait peur. Elle a commencé à écrire à l’âge vingt-trois ans, et ne voulait pas particulièrement être écrivain quand elle était petite. « A partir du moment où l’écriture est arrivée dans ma vie, je n’ai plus pu faire que cela. » Ecrire devient alors une passion, avec ce que cela inclut de dépendance. « On n’est pas libre dans une passion, ou alors libre dans le cadre de cette passion. »

L’écriture, c’est le territoire de la civilisation, explique Christine Angot. « Ce n’est pas un rapport d’assujettissement que j’ai avec la langue, c’est un rapport sensuel, un rapport de douceur, de fraternité même » ; les mots, on les connaît depuis toujours, « c’est quelque chose qu’on a intégré depuis très longtemps. » Quand elle écrit, elle cherche néanmoins à effacer tout commentaire de l’auteur, « le moi auteur, on s’en fiche. Il ne faut pas que je me mette en contact avec la narratrice. »

Toute personne qui fait l’expérience de ce qu’est écrire peut se rapprocher à un certain moment d’une autre personne qui a fait la même expérience, continue Christine Angot. « Je suis certaine d’être l’auteure de mes livres, mais être l’auteur d’un livre, ça ne veut pas seulement dire aller chercher le livre au fond de soi, ça veut dire aller le chercher dans une connexion entre des choses qu’on sait au fond de soi sans pouvoir les dire bien clairement et ce qu’on voit à l’extérieur de soi, chez d’autres. » Un auteur n’écrit pas uniquement parce qu’il aurait un talent, mais parce qu’il en a besoin : « écrire, ce n’est pas une capacité, c’est une volonté… »

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

Extraits sonores :

  • « Comment te dire adieu ? » interprétée par François Hardy, paroles de Serge Gainsbourg, musique d’Arnold Goland, extrait de l’album Comment te dire adieu ? de Françoise Hardy, Disques Vogue, 1968

  • « L’Aigle noir » interprétée par Barbara, paroles et musique de Barbara, extrait de l’album L’Aigle noir de Barbara, Philips, 1970

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

Retrouvez Christine Angot en librairie avec son roman Un amour impossible paru chez Flammarion, et dans la série documentaire L'Europe des écrivains , diffusée sur Arte le mercredi 11 novembre 2015 à 22h30.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......