LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Eugène Green

45 min
À retrouver dans l'émission

Laure Adler s'entretient avec Eugène Green , cinéaste

Il est né à New York et a passé toute son enfance aux Etats-Unis, et pourtant il déteste ce pays dont il ne dit jamais le nom : il l’appelle « la Barbarie ». « Comme tout existe à travers le langage, c’était pour lui donner un nom, le faire exister, alors que c’est quelque chose qui n’existe pas réellement en tant que pays. » Pour lui, la langue américaine n’est pas vraiment une langue, du moins celle que l’on parle au quotidien : « c’est un idiome sonore qui sert essentiellement à faire des affaires. Les relations entre les gens de là-bas sont des liens commerciaux. »

A onze ans, il se dit déjà qu’il veut quitter les Etats-Unis et, sentant une affinité particulière pour le français, il fini par s’installer en France pour étudier. Il s’est plutôt bien intégrer même si professionnellement, il a été difficile de se faire accepter : « D’ailleurs, j’ai toujours du mal à me faire accepter comme français. Pourtant, j’ai fait tout mon travail artistique en français mais bon… »

Il évoque l’influence de Robert Bresson : le premier film qu’il a vu de lui, c’est Journal d’un curé de campagne . « Le cinéma de Bresson pour moi, c’est une culture assimilée, qui a eu le temps de s’intégrer. C’est le cinéaste qui a eu la plus grande influence sur moi. »

Dans ses films, il s’intéresse à l’intériorité des personnages et il aime que l’imagination du spectateur restitue ce que le scénario ne donne pas à voir « car parfois ce que l’on ne voit pas est plus important que ce que l’on voit. » Il revient sur le langage très particulier de ses personnages : « Mon but n’est pas d’imité la réalité de manière littérale mais de chercher une réalité cachée. Les dialogues sont destinés à provoquer une énergie intérieure chez les acteurs qui les disent. » Ses personnages sont toujours en quête de quelque chose sans savoir vraiment ce qu’ils cherchent. « Dans le cinéma, je cherche à capter ce qu’on ne voit pas, ce qui n’est pas à la surface"...

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......