LE DIRECT
Eugène Green

Eugène Green: "Robert Bresson est le cinéaste qui a eu la plus grande influence sur moi."

44 min
À retrouver dans l'émission

Cinéaste, écrivain et dramaturge, artiste d'origine américaine naturalisé français, Eugène Green réalise aujourd’hui "Le fils de Joseph". Entretien avec Laure Adler.

Eugène Green
Eugène Green Crédits : Samuel Bernard Blatchley

Eugène Green a fui les États-Unis, ce pays dont il refuse jusqu’à prononcer le nom. « Comme pour moi tout existe à travers le langage, lui donner un nom, c’est le faire exister ». Garder sous silence le nom de son pays d’origine est une manière de le faire disparaître. En outre, la langue parlée par les Américains, ce simple « idiome sonore », il ne la considère « pas vraiment [comme] une langue. (…) Quand j’entends des gens de là-bas qui parlent, c’est très pénible ».

Être le temple de l’argent et des affaires, et n’avoir pas de culture propre, voilà ce qu’il reproche aux États-Unis. « Les gens de là-bas, leur lien entre eux sont essentiellement des liens commerciaux. Sinon, ils vivent chacun dans leur coin, dans leur communauté, mais il n’y a pas d’identité réelle, comme pour les Français ou les autres pays d’Europe, qui est fondée sur une histoire commune, une langue commune, une culture commune. »

Il quitte les États-Unis, et parcourt l’Europe et à l’âge de 22 ans, en 1969, décide de s’installer en France. « Dans un premier temps je pensais aller en Grande-Bretagne et apprendre l’anglais (…) mais ça ne me correspond pas réellement, le français me correspond beaucoup plus ».

Le cinéaste évoque Robert Bresson qui a exercé une grande influence sur lui. « Surtout quand j’étais très jeune, je l’ai découvert quand j’avais 19 ans, (…) le premier de ses films que j’ai vu c’était « Journal d’un curé de campagne ». Eugène Green voit ensuite tous les films du réalisateur. « Mais entre la sortie de l’ «Argent » en 83 et le tournage de mon premier film « Toutes les nuits » en 1999, je n’ai vu aucun film de Bresson. Donc c’était une culture assimilée et qui avait eu le temps de s’intégrer. Il est évident que c’est le cinéaste qui a eu la plus grande influence sur moi. »…

Bibliographie

Le fils de Joseph

Le fils de josephEugène GreenCoffee and films, 2016

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......