LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Hélène Lenoir

44 min
À retrouver dans l'émission

Laure Adler s'entretient avec Hélène Lenoir , écrivain et romancière

Hélène Lenoir
Hélène Lenoir Crédits : Corinne Amar - Radio France

« J’ai commencé à écrire assez jeune - un peu n’importe quoi d’ailleurs ! - et l’écriture a toujours été là au quotidien sous forme de journal, de petits textes, etc. Vers 22 ou 25 ans, c’est devenu un peu plus sérieux. »

C’est à cet âge qu’elle commence à envoyer des manuscrits à des maisons d’édition : « J’ai arrêté l’écriture ‘du tiroir’ et j’ai envoyé des manuscrits. Cela a duré une quinzaine d’années. Brisure a été accepté en novembre 1993, j’avais 38 ans. Les refus de manuscrits, c’est un véritable apprentissage, un acharnement. » Et d’ajouter : « Avant d’être publié, on est seul face à ses textes. C’était important pour moi d’avoir enfin quelqu’un qui me lisait vraiment et me conseillait, qui me faisait confiance. »

Selon elle, écrire peut être une chose ‘dangereuse’ : « A chaque livre, je ne sais absolument pas où je vais. Je me jette à l’eau d’une certaine façon et je vis cette aventure solitaire. Je suis très angoissée. Ecrire, c’est l’expérience d’une dynamique de l’angoisse. Je sens que c’est un travail qui me donne une énergie, qui ne calme pas forcément mon angoisse, mais qui me permet de la canaliser. Ecrire est dangereux donc. »

Elle évoque également sa double casquette d’écrivain et d’enseignante dans un collège en Allemagne : « Ecrire demande énormément de temps, de concentration, de silence, surtout dans les phases d’écriture - car il y a aussi de longues phases d’errance très dures à vivre. J’ai de plus en plus de mal de passer de ma salle de classe à ma table d’écrivain. Et pourtant, c’est important de sortir, de voir autre chose, de ne pas rester fixée à l’écriture. »

Pour Hélène Lenoir, l’écriture est spontanée, sans modèles préconçus : « Quand j’écris, je ne sais pas où je vais quand j’écris et que je tiens quelque chose, j’y vais. Je ne me pose pas trop de questions, je n’ai pas de recette. Je ne sais pas comment tout cela se passe… »

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......