LE DIRECT
Gus Van Sant au festival de Cannes 2015
Épisode 7 :

Gus Van Sant : « Le mouvement des années soixante-dix a été l’étincelle qui m’a permis de faire mon coming out. »

44 min
À retrouver dans l'émission

Réalisateur américain aux nombreux films, une rétrospective lui est dédiée à la Cinémathèque Française de Paris. Gus Van Sant rencontre Laure Adler pour un second entretien.

Gus Van Sant au festival de Cannes 2015
Gus Van Sant au festival de Cannes 2015 Crédits : FRANCK ROBICHON / EPA/MAXPPP - Maxppp

Gus Van Sant revient sur l’écrivain, William S Burroughs, icône de la beat generation avec lequel il a collaboré pour plusieurs de ses films. Après avoir obtenu sa permission de réaliser « Mala Noche », Gus Van Sant a souhaité le faire jouer dans ses films: « Quand j’ai tourné ''Drugstore cowboy'', je me suis dit qu’il pourrait tenir le rôle de Tom, le personnage dans Drugstore cowboy. Lui l’a transformé en ""Tom le prêtre"". C’est grâce à ce tournage que j’ai appris à mieux le connaître. »

La poésie et le style de Burroughts ont-il influencé le style du réalisateur ? « Oui, il y a une certaine influence de Borroughts, mais assez lointaine, nuance-t-il. Il y a aussi Jack Kerouak, Allen Ginsberg. (…) Tous les gens de ma génération ont été influencés par la beat generation . (…) Ce sont des iconoclastes, (…) des gens qui vous inspirent. »

Militant de la cause homosexuelle, Gus Van Sant évoque la période pendant laquelle il a commencé à revendiquer ouvertement son orientation sexuelle : « Je devais être jeune. J’étais ado. Là il y avait certaines idées sur les homosexuels. (…) donc j’ai attendu pour mon coming out… Mais je crois que c’est le mouvement des années soixante-dix qui a été l’étincelle qui m’a permis de le faire... »

Bibliographie

My own private Idaho

My own private IdahoMetropolitan film et video, 2006

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......