LE DIRECT
Hou Hsiao Hsien
Épisode 8 :

Hou Hsiao Hsien: "du point de vue culturel, je me sens avant tout réalisateur chinois."

45 min
À retrouver dans l'émission

Laure Adler reçoit le réalisateur taiwanais d’origine chinoise Hou Hsiao Hsien. Réalisateur de la nouvelle vague taiwanaise, son dernier film, "The assassin", est une fresque grandiose de la Chine médiévale. Il raconte ses débuts dans le cinéma.

Hou Hsiao Hsien
Hou Hsiao Hsien Crédits : JUAN HERRERO /EPA/MaxPPP - Maxppp

Hou Hsiao Hsien est-il chinois ou taïwanais ? « D’un point de vue géographique ou politique, je suis effectivement un réalisateur taiwanais. (…) Mais d’un point de vue culturel, je me sens avant tout un réalisateur chinois. »

Avant de devenir réalisateur, le cinéaste s’est exercé sur les tournages à de nombreuses fonctions. Script, scénariste puis assistant-réalisateur… Au départ, il ne savait pas qu’elle fonction il assumerait, mais il savait que « le cinéma [le] fascinait ».

« J’ai commencé dans le métier en tant que script sur deux films. Sur le deuxième j’ai aussi fait un travail de scénariste. Puis durant une période de six à huit ans, j’ai surtout travaillé comme scénariste tout en faisant aussi l’assistant-réalisateur. » Maillon d’un cinéma grand public, Hou Hsiao Hsien tournait « sans se poser de question » sur le sens de son travail. Il se rappelle avoir écrit « scénario sur scénario (…) toute une kyrielle de films commerciaux à succès ».

Il se souvient de la période de la nouvelle vague. Deux films, ‘’l’homme-sandwich’’ et "les Garçons de Fengkuei" ont marqué pour lui le commencement d’un nouveau cycle dans son processus créatif. Une période où la critique, la politique et l’introspection ont pris une part plus importante dans son travail.

« J’ai commencé à fréquenter des personnes qui revenaient au pays après avoir fait leurs études de cinéma à l’étranger. Ils revenaient avec des conceptions nouvelles et on se réunissait souvent. Je peux dire que j’ai réellement commencé à prendre en considération mon expérience personnelle (…) et à avoir mon propre point de vue à partir de ce moment. (…) C’est à partir de ces films qu’un tournant s’est opéré pour moi. A partir de là, j’ai continué sur ce chemin.»

Il réfléchit sur la relation entre l’œuvre et son auteur. Si la création constitue le résultat de rencontres et d’un apprentissage, c’est aussi l'extériorisation de quelque chose à soi et pour soi qui se révèle au fil du processus lui-même : « c’est au cours du processus créatif que petit à petit, on se découvre soi-même et qu’on se trouve peu à peu. Pour moi le processus de création n’est autre que le temps passé à se chercher soi-même… »

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......