LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
FURUKAWA ideo
Épisode 1 :

FURUKAWA Hideo , un romancier « punk ».

45 min
À retrouver dans l'émission

Nous ouvrons cette série consacrée au Japon avec le romancier FURUKAWA Hideo. Ecrivain underground et auteur de Soundtrack (Philippe Picquier, 2015), un roman de science-fiction "punk", Furukawa est un explorateur de genres. Cet héritier revendiqué de Haruki Murakami s'installe aux cotés de Laure Ad

FURUKAWA ideo
FURUKAWA ideo Crédits : George THO - Maxppp

Hideo Furukawa porte un regard lucide sur la crise économique, sociale et politique qui traverse actuellement le Japon, « Du point de vue de la France, vous avez le sentiment que le Japon est en pleine stabilité quand on regarde, par exemple les jeunes Japonais, un enfant qui naît au Japon connaîtra une situation économique beaucoup plus difficile que celle qui prévalait dans les années 80. Donc en fait, on est dans une période qui n’est pas du tout sous le signe de la prospérité. ». Situation avec laquelle il aime faire des parallèles historiques : « Aux milieux du 19e siècle, le Japon s’est ouvert sous la pression des grandes puissances occidentales d’alors : les USA, l’Angleterre, la Russie. Aujourd’hui, on se retrouve dans une situation qui rappelle ce que nous avons connu il y a 150 ans, c’est une époque intéressante, à la fois stimulante et riche de dangers . ».

Originaire de la région de Fukushima, il défend la dénucléarisation de son pays. « En fait, nous pouvons continuer à vivre sans le nucléaire, le Japon fonctionne très bien sans ses centrales . (…) Mais les milieux économiques (…) exercent une forte pression pour que le gouvernement s’oriente vers le redémarrage. ». Pour lui, le choix de la reprise nucléaire revient à ignorer les conséquences du long terme, « les milieux économiques veulent gagner de l’argent dans l’immédiat. (…) Moi au contraire, en tant que romancier, je veux m’intéresser à cet avenir auquel personne ne pense. ».

Pour Furukawa, les évolutions de la société japonaise sont telles qu’il devient difficile de dire quelles sont les frontières de la science-fiction : « Mes romans passent pour de la science -fiction, mais j’ai l’impression que nous vivons déjà à l’heure la science-fiction. Il y a dix ans, si quelqu’un avait dit que tout le monde aurait un smartphone et passerait son temps à surfer sur internet on lui aurait dit c’est de la science fiction . ». Pour lui, le rôle du romancier est d’injecter du temps long dans la modernité, « Aujourd’hui, il y a une évolution tellement rapide que les gens (…) se concentrent uniquement sur l’instant présent. A mon avis, pour contrer cela, on a besoin d’une imagination qui nous permet de retourner vers le passé lointain mais aussi de se tourner vers l’avenir. »…

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......