LE DIRECT
Portrait de Jean-Luc Godard lors de la présentation de "Film socialisme" au Cinéma des Cinéastes à Paris le 18 juin 2010.

Jean-Luc Godard : l'opacité de l'existence (3/5). "Les films on peut les voir, le cinéma on ne peut pas le voir"

44 min
À retrouver dans l'émission

2011 |Jean-Luc Godard est au micro de Laure Adler pour cinq entretiens diffusés en 2011 dans l'émission "Hors-champs". Dans ce troisième épisode, le réalisateur s'exprime sur le conflit israélo-palestinien mais aussi sur son rapport aux livres, aux films et au cinéma.

Portrait de Jean-Luc Godard lors de la présentation de "Film socialisme" au Cinéma des Cinéastes à Paris le 18 juin 2010.
Portrait de Jean-Luc Godard lors de la présentation de "Film socialisme" au Cinéma des Cinéastes à Paris le 18 juin 2010. Crédits : Miguel Medina - AFP

3ème épisode : Les années de l'après-guerre, son engagement pour la cause palestinienne.

Écouter
44 min
Jean-Luc Godard invité dans « Hors Champs » le 14/09/2011. 3/3

Moi je veux être double, c 'est ce qui m'a intéressé dans l'histoire. Je veux être un Suisse qui paye ses impôts en France, mais qui travaille beaucoup en Suisse. Je suis très fier... pendant longtemps et ça a agacé les Suisses ... je suis le seul Suisse qui paye ses impôts en France. J'ai deux patries, la France et la Suisse.

Jean Luc Godard nous a reçus à Rolle à la fin du printemps dernier alors qu'il était en train de terminer la préparation de son prochain long-métrage. Je lui avais proposé d'inviter qui il voulait. Il a choisi Jacques Baynac, historien, auteur d'un récent et monumental livre consacré à Jean Moulin. Les deux hommes se connaissent depuis la guerre d'Algérie et partagent la même passion pour la seconde Guerre Mondiale.

Au cours des deux premières émissions Jean-Luc Godard évoque les débuts de la Nouvelle Vague, son amitié envers François Truffaut, ses premiers films et sa période militante au moment de mai 68. Jeudi et vendredi, il s'entretient avec Jacques Baynac qu'il interroge sur la coordination, la cartographie de la résistance, tout en parlant de sa propre enfance, ballotté qu'il fut entre la Suisse et la France sans bien comprendre les enjeux.

D'où le titre de cette émission : « Jean-Luc Godard : l'opacité de l'existence ». J'ai eu l'impression, au cours de cette journée passée avec lui à Rolle où il fut, contrairement aux clichés en cours d'une exquise courtoisie, acceptant de répondre aux questions qui fâchent (sur les accusations notamment d'antisémitisme), même s'il digressait quelquefois. J'avais le sentiment d'une personne en recherche de ses origines, qui questionnait tout : le réel qui l'environne, la signification d'une image à la télé ou sur le mur de sa petite maison, la publicité dans un journal ainsi que, bien sûr, en trame permanente et souterraine, l'interrogation sur le devenir du cinéma.

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......