LE DIRECT

Laurent Cantet

45 min
À retrouver dans l'émission

.

Laure Adler s'entretient avec le réalisateur Laurent Cantet

Ses parents, enseignants, étaient cinéphiles "comme on pouvait l'être en vivant dans une campagne avec peu de salles de cinéma" . Leur ciné-club à l'école  va beaucoup marquer le jeune Cantet. Autre élément essentiel de ses souvenirs : la télévision . Son accession à l'IDHEC confirmera et développera cette culture de l'image.Laurent Cantet est obsédé par la jeunesse, le groupe, la résistance,  des thèmes qui se croisent et s'entrecroisent dans sa filmographie. Des films toujours marqués par le sceau de l'engagement , dés le premier : "Ressources Humaines". "Un film ne va pas changer le monde, mais s'il peut devenir un support de discussion, de réflexion sur un sujet donné, cela me parait être une des missions du cinéma" . Pour autant, Laurent Cantet n'offre à son spectateur aucune certitude. Pas étonnant : il admet lui même "ne pas en avoir" .Le réalisateur évoque son film le plus célèbre, "Entre les murs"  : la génése de ce projet, l'équilibre entre vérité et fiction , entre jeu et improvisation - une idée récurrente… "J'aime bien imaginer que je capte des choses plutôt que je ne les fabrique" . Au fil de ses films, il s'intéresse de plus en plus aux visages, comme dans "Retour à Ithaque" (2014). Une production qui fut l'occasion d'approfondir sa passion pour Cuba  (aprés le film collectif "Sept jours à la Havane"), en mélant histoire cubaine et "sentiments universels" . Un cinéma où la fiction se teinte toujours de documentaire…

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......