LE DIRECT
Malek Chebel

Malek Chebel

45 min
À retrouver dans l'émission

"Je suis un arabophone contrarié et un francophone accidentel", confie celui qui enfant a étudié dans une école coranique de manière plutôt "subie". Il s'exprime notamment ici sur le problème des langues en Algérie, le rapport entre le français et l'arabe.

Malek Chebel
Malek Chebel Crédits : Corinne Amar - Radio France

"Toute ma vie est une succession d'accidents" . "Il y avait une transmission phonétique du Coran, il n'y avait pas d'exégèse _derrière, un travail d'interprétation, de distance critique..." Il commence à s'intéresser à l'étude de l'Islam , lorsqu'il se rend compte qu'on ne peut traduire "le réel des musulmans de France" , sans cela, à une époque où ces derniers vivaient leur religion "dans l'anonymat le plus complet" . "Il y avait une part d'eux-mêmes qui était occultée" .

Il revient sur les drames de Janvier 2015, en se focalisant sur les rapports entre religion et image. "L'image est devenu tellement essentielle dans notre civilisation (...) qu'il est vain d'aller contre cela..."

Il nous parle de Maxime Rodinson, de Mahomet, des historiens arabes et de l'histoire de l'Islam ... "L'interdiction de l'image, c'est l'usage, pas un texte (...) C'est l'usage qui a fait qu'au 8ème, 9ème siècle, des mouvements conservateurs ont voulu prendre les choses en main et serrer les vis un peu partout..."

Il évoque encore les manifestations anti-Charlie Hebdo dans certains pays arabes : "il y a une sorte de choc d'incompréhension entre les deux mondes" Il revient sur la définition de l'Islam selon Jacques Berque, parle de l'aspect "holistique" de cette religion... "Il faut lire l'Islam de deux manières : horizontale et verticale ..." "Je suis contre la violence au nom de Dieu (...) mais je suis contre l'idée de tout supprimer d'un seul trait de plume parce qu'on a des difficultés aujourd'hui. On a eu ces difficultés par le passé, personne n'a pensé à supprimer l'apport décisif de la communauté musulmane sur quatorze siècles..."

Il s'exprime enfin sur les "idéologues de la mort", le concept du kamikaze"mort avant même d'agir, mort en tant qu'être humain" ; donne son point de vue sur la formation des imams... "Le Coran c'est à la fois la porte d'entrée et la porte de sortie de toute la crise. Si nous arrivons à interpréter le Coran correctement, on est sauvé... "

Intervenants
  • Anthropologue des religions, spécialiste de l'islam, traducteur du Coran, psychanalyste, écrivain, voyageur
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......