LE DIRECT

Mia Hansen-Løve

43 min
À retrouver dans l'émission

Laure Adler s'entretient avec la cinéaste Mia Hansen-Løve Si son nom vient du Danemark, son prénom a été choisi en référence à Mia Farrow, pour "Rosemary's Baby". "Une bien étrange idée" estime-t-elle.Grâce au cinéaste Olivier Assayas , elle découvre réellement le 7ème art. Grâce au cinéma de Rohmer, les thèmes de la parol e et de la vérité deviennent essentiels dans son oeuvre. "Le scénario ne se met réellement à vivre qu'à partir du moment où il s'incarne dans des êtres avec qui on a un rapport fort. Le choix des comédiens est une chose absolument capitale". Mia Hansen-Løvene peut mettre en scène des personnagesqu'elle détesterait. Elle évoque son premier film "Tout est pardonné" , marqué par l'idée du secret , du "mystère des destins, des êtres"... Tout n'est pas dit, expliqué. "Je ne suis jamais omnisciente". Des idées que l'on retrouve dans son deuxième film "Le père de mes enfants" , inspiré par l'histoire du producteur Humbert Balsan . L'entretien se poursuit sur "Un amour de jeunesse" , son troisième film, qu'elle a tourné pour aborder son adolescence, comprendre ce qui était à l'origine de sa vocation pour le cinéma, réfléchir sur l'amour fou ... "C'était une manière de revenir à la source" .L'amour jusqu'à l'épuisement, mais cette fois pour la musique , dans sa dernière oeuvre"Eden" , autre "roman d'initiation" . Film sur le temps qui passe ,sur le refus de renoncer à un idéal, "Eden" est inspiré par l'histoire de son frère DJ... "C'est une génération qui de fait est un peu coincée entre deux époques. Il y a un coté génération perdue (...) et quand même un sentiment de collectif" Sur la vie du personnage : "d'un coté on peut voir ça comme du temps perdu (...) et en même temps je vois ce parcours comme un long voyage qui l'amène à devenir enfin ce qu'il est..." Elle évoque aussi la drogue, la "recherche du temps perdu"... "Le cinéma a quand même beaucoup à voir avec le besoin de faire vivre le passé dans le présent (...) pour donner un avenir au passé..." La transition entre 2001 et 2002 est pour elle un moment clé, marqué par le 11 septembre et, sur un plan plus intime, par la mort d'un ami de son frère... "Il y a vraiment pour moi un avant et un aprés" .

Mia Hansen-Løve
Mia Hansen-Løve Crédits : Corinne Amar - Radio France
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......