LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean Genet et Michel Foucault a la manifestation anti-racisme sur les Grands Bou
Épisode 4 :

Didier Eribon: Michel Foucault, du philosophe au militant

44 min
À retrouver dans l'émission

Quatrième émission consacrée à Michel Foucault en compagnie du sociologue et philosophe Didier Eribon. Celui qui est également le biographe de Michel Foucault s'entretient avec Laure Adler.

Jean Genet et Michel Foucault a la manifestation anti-racisme sur les Grands Bou
Jean Genet et Michel Foucault a la manifestation anti-racisme sur les Grands Bou Crédits : Cotte XYZ - Sipa

Y-a-t-il plusieurs Michel Foucault ? « Je dirais qu’il y avait déjà plusieurs Michel Foucault de son vivant. Puisque Le Foucault des années 60, celui qui publie « Les mots et les choses » ou « L’archéologie du savoir », n’est pas celui qui allait, par la suite, écrire « Surveiller et punir », son livre sur la prison, ou « La volonté de savoir ». Là, c’est un Foucault plus directement politique, dont les livres se veulent des interventions à la fois théoriques et politiques. Ce qui n’était pas tout à fait le cas de « Les mots et les choses », qui étaient plutôt des livres de réflexion d’épistémologie, des réflexions d’histoire des sciences»…

« On pourrait déjà faire une histoire de Foucault de son vivant, mais c’est sûr qu’après sa mort, Foucault a changé. (…) Un très grand nombre de textes sont parus de manière posthume et notamment ses cours au Collège de France qui est un corpus considérable de travail et de réflexion. Il y a eu une influence, un impact de la pensée de Foucault, non seulement dans le monde intellectuel, mais bien en dehors de l’université. Quand il écrivait "Surveiller et Punir" il a dit : mon livre est né des luttes et il est destiné à y retourner. Ce n’est donc pas une simple discussion universitaire, c’était un livre savant mais qui s’adressait à tous les publics, les juristes, les militants, associatifs etc.. »

« Ensuite il y a eu une éclipse, il y a eu ce qu’il faut bien appeler une « révolution conservatrice », où l’œuvre de Foucault a été comme bannie, vouée aux gémonies par un certain nombre d’universitaires conservateurs où prononcer le nom de Foucault valait presque le bannissement. (…) dans les années 80, un certain nombre de gens ont voulu éradiquer l’héritage des années 60 et 70 (…) pour le remplacer par la pensée de Raymond Aron. Mais, évidemment, cette entreprise a vite tourné court.

« Et aujourd’hui, il y a un regain d’intérêt, depuis un certain nombre d’années, pour cet héritage des années 70. Et c’est notamment vrai pour Foucault dont l’œuvre connaît un écho assez spectaculaire. (…) La raison, c’est que (…) ses réflexions ne sont pas simplement des réflexions internes aux champs académiques, ce sont des réflexions qui concernent (…) le droit, la justice, la pénalité, la prison, la folie, la sexualité etc… »

EN COMPLEMENT: la philosophe et psychanalyste Laurie Laufer et la philosophe Arianna Sforzini évoquent l'engagement féministe de Foucault:

http://www.franceculture.fr/philosophie/michel-foucault-un-feminisme-contre-courant-laurie-laufer-et-arianna-sforzini

Bibliographie

.

Une morale minoritaireDidier EribonFlammarion/Champs-essais, 2015

Michel Foucault

Michel FoucaultFlammarion, 2011

Intervenants
  • Sociologue et philosophe, professeur invité à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Fellow de King's Colllege à Cambridge (Royaume-Uni)
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......