LE DIRECT

Olivier Rolin

43 min
À retrouver dans l'émission

« J’ai des souvenirs très ténus, très faibles, très fragmentés de mon enfance. Je le regrette d’ailleurs, j’aimerais bien pouvoir reconstituer cette période, c’est comme une aquarelle complètement délavée. »

Olivier Rolin
Olivier Rolin Crédits : Corinne Amar - Radio France

Son enfance, dont il parle peu dans ses romans, Olivier Rolin la passe en Afrique. Il évoque son père, médecin militaire et voyageur, anticolonialiste, qui était en Indochine au moment de sa naissance. Un père qui transparaît en demi-teinte dans ses œuvres. Puis retour en France dans les années 1960 :

« J’ai quitté l’Afrique au début des années 60. Ma mère voulait que je fasse les meilleures études possibles, j’ai fait des classes de philo »

Le goût pour la littérature est venu tard. Quand il était jeune, il n’était pas un grand lecteur :

« Ma passion était la chasse sous-marine. C’était un moyen détourné de plaire aux filles, de faire le mariole, le costaud » .

En parallèle de petits boulots, il accumule des notes et des carnets qui deviendront plus tard son premier roman, Phénomène futur :

« j’avais une réticence envers la littérature. C’est presque malgré moi que ces notes sont devenues un livre » .

Aujourd’hui, parmi ses influences, il cite Baudelaire, Ponge, Claudel pour la grandeur de la langue, Rimbaud dont il connaît « Le Bateau Ivre » par cœur : « Je le chantonne dans ma tête assez souvent » .

Sa littérature à lui est colorée par son amour de la mer et son combat politique de jeunesse. « Je pense que pour beaucoup de gens qui sont nés après la guerre, il y a quelque chose qui manque... »

Olivier Rolin est surtout un écrivain de la mer et du monde, « j’ai toujours été curieux du monde entier, c’est pour cela que je voyage autant que je peux. Décrire la planète m’attirait » . Une planète qu’il voit comme un orage magnétique, une explosion d’images et de sons. Navigateur amateur, son point d’attache est une petite maison au bord de la mer où il écrit. « Quand j’étais enfant, ce que j’imaginais, c’était de devenir marin, de partir en mer » . Il a choisi la littérature et la navigation, un mariage dans lequel il entre et dont il ressort ce qu’il peut de mots et de vagues.

Les livres de Olivier Rolin sont publiés aux Editions du Seuil.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......