LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Philippe Sollers, le 6 février 2002 à Paris dans le jardin de son éditeur, Gallimard.
Épisode 5 :

Philippe Sollers : "La façon dont j'essaie de vivre consiste à ne pas séparer l'art de la vie"

44 min
À retrouver dans l'émission

Cinquième et dernier entretien de "Hors-champs" avec l'écrivain Philippe Sollers, où il est question de sa passion pour la Bible, de Jean-Paul II et de Dante mais aussi de son rapport aux médias.

Philippe Sollers chez lui à Paris. Photo non datée.
Philippe Sollers chez lui à Paris. Photo non datée. Crédits : Sophie Bassouls/Sygma/Corbis - Getty

Au micro de Laure Adler, Philippe Sollers explique essayer de ne pas séparer son art de sa vie. Il affirme écrire tout le temps à partir du moment où "penser est écrire sans accessoire", "donc si on pense on est en état d'écriture". Il parle de son profond intérêt pour la Bible et affirme d'ailleurs qu'il est "l'un des rares écrivains français à connaître très bien la Bible". Il revient sur sa rencontre en 2000 avec le pape Jean-Paul II auquel il est allé offrir son livre sur Dante, La Divine comédie.

Je suis révolutionnaire parce que je m'enchante de ce qu'a produit le génie humain.

De ses livres, il pense que "ce sont les contenus qui sont mal perçus" car ils dérangent, plutôt que la forme. Il disserte sur le rapport entre la vie et l'écriture, notamment dans ses relations amoureuses.

Pour quelqu'un qui est dans le langage et qui écrit constamment, les opportunités de la réalité se présentent. C'est exactement une façon d'agir dans la réalité même, parce que vous êtes dans cet état-là et qu'un certain nombre de partenaires le ressentent comme tel et c'est moins ennuyeux que ce qui leur arrive en général dans l'existence.

De son usage des médias pour sa promotion, il dit qu' "il faut tout faire, le clown, le pitre, l'acrobate, il faut de toute façon que ça cause". Il estime être un "censuré" à cause de la non-lecture de notre époque. Il pense que c'est la guerre, on est dans un rapport de forces et se plaindre ne sert à rien, il faut agir.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......