LE DIRECT
Raimund Hoghe

Raimund Hoghe : « Le bossu, ce n’est pas moi »

45 min
À retrouver dans l'émission

Raimund Hoghe, chorégraphe et danseur allemand, fut le dramaturge de Pina Bausch. Atteint d’une malformation du dos depuis sa naissance, les performances sur scène de Raimund Hoghe interrogent notre rapport au corps, à la beauté, à la laideur.

Raimund Hoghe
Raimund Hoghe Crédits : Corinne Amar

Raimund Hoghe a grandi à Wuppertal, à l’ouest de l’Allemagne. « J’allais tous les soirs au cinéma avec mon grand-père alors qu’il avait déjà 80 ans. (…) Ma mère était ce que l’on appelle une femme simple, j’ai grandi sans la présence d’un père, et elle rêvait malgré tout d’une autre vie. C’est pour cette raison qu’elle allait souvent au théâtre. Ce qui n’était pas du tout évident à l’époque pour une femme de sa condition. »

« Le bossu, ce n’est pas moi. C’est quelque chose, mais ce n’est pas moi. Je suis beau aussi. »

Sans tabou, Raimund Hoghe développe une véritable réflexion sur son propre corps. « Mon corps est différent et je suis né avec ça, mais aussi avec le grand amour de ma mère. (…) C’est très important pour moi pour d’accepter mon corps, ma vie, et aussi le rêve de la beauté. (…). A travers l’art, il renverse le stigmate qu’on lui afflige : « Puisque les gens trouvent que mon corps n’est pas beau, je parle sur la beauté. »

Avant d’être chorégraphe et danseur, il était journaliste. « C’est très important qu’on puisse vivre différentes vies. Je n’ai aucun mérite à ça » dit-il.

« Pour moi, le théâtre n’est pas une thérapie, ça n’est pas une performance, c’est un spectacle de danse c’est un moment avec la musique dans l’espace. »

« C’est très important pour moi que les gens aient ce temps pour réfléchir, se pencher sur eux-mêmes, sur leurs souvenirs, sur leurs rêves. Les rêves sont tous les mêmes finalement, avec l’amour, la vie, la beauté, le père, la mère. La peur aussi. »

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......