LE DIRECT
Sami Frey

Sami Frey : "Mon idée a toujours été d'être acteur, mais je n’ai pas appris dans une école, j’ai appris en le faisant"

44 min
À retrouver dans l'émission

Laure Adler s'entretient avec Sami Frey qui s'exprime sur sa vocation de comédien, sur ses sources d'inspiration au théâtre et au cinéma.

Sami Frey
Sami Frey Crédits : Radio France

« J’imaginais qu’un héros, ça criait, ça hurlait… Et c’est ce que l’on me demandait de faire ».

Sami Frey a une façon bien précise de travailler, « mon ambition, c’était de faire des choses que je ne comprenais pas totalement mais que je comprendrais un jour. »  Lorsqu’il joue Dans la jungle des villes , de Bertolt Brecht  en 1962 et Le Soulier de satin , de Paul Claudel  l’année suivante, l’acteur affirme ne jamais avoir lu ni Brecht, ni Claudel. « Mon idée a toujours été d'être acteur, mais je n’ai pas appris dans une école, j’ai appris en le faisant, en travaillant, en public ».

Une voix c'est un résultat d'une personne, de ce qu'elle est, de ce qu'elle pense, de ce qu'elle a vécu, peut-être de ce qu'elle vivra. Enfin, c'est un résultat, ce n'est pas une chose affectée qu'on a choisie. Ça se trouve plus que ça ne se travaille.

Il évoque ses références en matière de théâtre et de cinéma : Claude Regy, Harold Pinter  ou encore Jean-Luc Godard … Il parle également des metteurs en scène, Antoine Bourseiller  et Jean-Louis Barrault , avec qui il a travaillé. « Jean-Louis me laissait une très grande liberté […] Antoine était excessivement directif mais me convenait parfaitement ».

Concernant ses sources d’inspiration, il commence par évoquer l’écrivain Samuel Beckett , qu’il a commencé à lire très tard. « C’est ce que l’on peut appeler une rencontre. Quelque chose m’a touché, quelque chose m’a ému. Et quand ça me touche, je suppose que ça peut toucher d’autres gens » . Il explique qu’il « pense Beckett, espère devenir Beckett, parle Beckett. »  Enfin, il parle de ses autres idoles, Simone de Beauvoir  et Jean-Paul Sartre , qu’il voit comme de « très grands intellectuels . »

Même après avoir collaboré avec les plus grands, l’acteur garde les pieds sur terre. « Je n’ai pas d’expérience , il n’y a pas de métier. Je vais en avant, j’essaie des choses… Je risque juste d’être mauvais, de ne pas être compris, que l’on ne soit pas d’accord… »

A presque 78 ans, Sami Frey « déborde de projets  »

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......