LE DIRECT

Semaine spéciale Emmanuel Carrère (5/5) : en compagnie de Pierre Pachet et de Fabrice Luchini

44 min
À retrouver dans l'émission

Pour ce cinquième et dernier entretien de Laure Adler avec Emmanuel Carrère, ce dernier a invité l'écrivain et essayiste Pierre Pachet et le comédien Fabrice Luchini

C'est par leur ami commun, le metteur en scène Philippe Leguay, qu'Emmanuel Carrère a rencontré Fabrice Luchini . "Au début j'étais un peu effrayé (...) par son intelligence acérée". "Le personnage n'est pas si démesuré que ça, c'est un pauvre gars qui s'interroge beaucoup sur le sens des choses" , répond Luchini. Il a été "sidéré" par "le Royaume" , le dernier ouvrage de Carrère."Une de ses grandes vertus, c'est la fluidité ". "J'essaye de faire quelque chose où le lecteur a sa place" , explique Carrère, qui estime que le succès de ses livres a créé une sorte de "partenariat" avec son lectorat. "Il faut essayer de trouver le bon dosage (...) entre les moments graves, un peu ardus et les moments plus légers, plaisants" . La pédagogie est une notion clé. Carrère est mu "par l'éthique du travail " , selon Pierre Pachet. Les trois hommes évoquent Proust, Jouvet, Simone Weil, la brève scène pornographique présente dans "le Royaume"; discutent longuement de la notion d'intelligence , de la confrontation entre Nietzsche et le christianisme ... S'il affirme être totalement en accord avec Freud et Nietzsche, Emmanuel Carrère répète être touché par le christianisme, par sa "folie" . "Je pense vraiment qu'on peut voir le christianisme autrement que comme la promesse d'un au-delà : comme une description du présent" .

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......