LE DIRECT
Des migrants tentent de trouver une nouvelle route pour passer en Macedoine.
Épisode 4 :

Ce qui se joue à Calais: "Il faut absolument changer de paradigme et envisager d'accueillir ces réfugiés"

45 min
À retrouver dans l'émission

Quatrième Hors-champs dédié aux réfugiés calaisiens. Aux côtés de quatre interlocuteurs, Laure Adler observe ce qui se joue à Calais; à la fois politiquement, socialement, intellectuellement et d'un point de vue urbanistique.

Des migrants tentent de trouver une nouvelle route pour passer en Macedoine.
Des migrants tentent de trouver une nouvelle route pour passer en Macedoine. Crédits : Marios Lolos - Maxppp

Aujourd'hui, nous avons souhaité donner la parole à des personnes issues des associations humanitaires et des représentants de l'Etat qui, tous les jours, travaillent et se portent en aide aux réfugiés. Chacun, à sa manière et malgré leurs différends, luttent pour améliorer le sort des réfugiés.

  • Sébastien Thiéry,  politologue et coordinateur du collectif PEROU (Pôle d'Exploration des Ressources Urbaines).

  • Bambino, jeune Calaisien qui a fait le choix d'aider les réfugiés et de "vivre" avec eux.

  • Maya, bénévole de l’Auberge des Migrants

  • Fabienne Buccio, préfète du Pas de Calais, représentante de l’état chargée du dossier.

Sébastien Thiéry est politologue et enseignant en école d’architecture. Son souhait: apporter l’intelligence collective des chercheurs et des étudiants pour aider, partager et interroger le sort des habitants de la jungle. Il est également co-fondateur et coordinateur du collectif PEROU, le Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines. Un collectif de chercheur, d’architectes, d’artistes venus apporter une intelligence et un regard sur ce phénomène nouveau, sur cet OVNI urbanistique, architectural et humain qu’est la jungle. "La jungle est un laboratoire absolument extraordinaire. S’y passent des actes, des rencontres, des relations, des inventions, des rêves, qui sont absolument extraordinaires. (...) L’hypothèse que l’on fait, c’est {qu'il faut} accompagner ce qui s’invente et ce qui s’affirme pour (...) dépasser cette situation là, pour sortir de l’état de bidonville et sortir de la boue."

Jean-Yves, ou « Bambino », jeune Calaisien de 19 ans a fait le choix d'aider les réfugiés et de "vivre" avec eux. Il vit dans la jungle le weekend et en semaine dans un internat. Avide de rencontres, ce jeune homme est devenu un élément à part entière de cet univers difficile et parfois hostile. Pragmatique, il relativise: « On n'a pas le temps de penser à la violence, ça ne sert à rien. Il faut garder le sourire ! ».

Maya, bénévole de l’Auberge des Migrants (voir site en bas de page) vient en aide aux familles de la jungle. Les habitations ici, « ça fait un peu camps de Roms à la sauce afghane, kurde. » dit-elle. Elle déplore la destruction de la jungle par les autorités, « ils ne sont pas venus en aide au réfugiés. Les containers (…), autant c’est propre et c’est chaud, autant ce n'est pas un lieu de vie. Tous ces gens ont une culture sociale extrêmement forte; habiter dans un truc comme ça n’est pas du tout adapté à leur manière de vivre. »

Fabienne Buccio, préfète du Pas de Calais est représentante de l’état chargée du dossier. Si la situation à Calais reste évidemment sensible, elle soutient qu'elle « s’est très nettement améliorée ». Elle expose le point de vue des autorités publiques et les difficultés à gérer les nouveaux événements depuis que la frontière avec l’Angleterre a été rendue étanche. Le démantèlement de la zone sud du camp lui paraissait nécessaire pour des raisons d’hygiènes, mais aussi pour protéger les migrants des passeurs. « Dire qu’il vaut mieux les laisser là parce qu’ils se créent un mode de vie, qu’il faut essayer d’arranger les choses pour les maintenir dans ces conditions, (…) ce n’est pas tolérable de laisser dire ça ! »

Voir le film réalisé par le collectif PEROU: [cliquer ici](http://<iframe src=)

Le site de l'auberge des migrants: http://www.laubergedesmigrants.fr/

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......