LE DIRECT
Alain Cavalier le 3 Novembre 2009.
Épisode 5 :

"Je n'ai tourné que des plans qui me ressemblent"

45 min
À retrouver dans l'émission

Dernier volet de la série avec Alain Cavalier dans une semaine spéciale de "Hors-champs" à l'occasion d'une rétrospective qui lui est consacrée à la Cinémathèque française. Le cinéaste-filmeur rencontre son public et parle du rapport qu'il entretient avec les nouvelles technologies.

Alain Cavalier le 3 Novembre 2009.
Alain Cavalier le 3 Novembre 2009. Crédits : François Lo Presti - AFP

Alain Cavalier, lors de la rétrospective qui lui a été consacrée à la Cinémathèque Française, a accepté que l’équipe de « Hors-Champs » puisse le rencontrer au début, en cours et à la fin de cette rétrospective.

Il voulait s’assurer par lui-même qu’il était capable pour la première fois de sa vie de voir ses propres films et de voir comment lui réagirait par rapport à son travail et comment les spectateurs réagiraient par rapport à des films qu’il n’a jamais eu le courage de revoir.

Cette série d’émissions est une série de conversations avec différents plans sonores, des confessions et une introspection : filmeur sachant filmer.

Ce soir, Alain Cavalier rencontre son public et parle du rapport qu'il entretient avec les nouvelles technologies.

Voir ses films en salle au milieu des spectateurs, Alain Cavalier confie ne l'avoir "jamais fait de [sa] vie de cinéaste" : "J'ai toujours eu peur d'aller dans une salle où il y avait le public."

Tout mon parcours se résume en une chose extrêmement simple : c'est de passer du "il" au "je". C'est-à-dire, le "il", la caméra est un témoin "objectif", comme dans les livres [...] Littérairement, on pouvait avoir des livres qui jouaient sur les deux et je considérais cela comme une mutilation de mes envies cinématographiques. J'ai dû attendre la vidéo [...] pour concevoir qu'il y avait une première personne et qu'on pouvait parler, communiquer à la salle en leur disant que le cinéaste parle à la première personne, c'est lui qui est derrière la caméra et ce qu'il raconte il l'a réellement vécu.

Maintenant tout le monde filme, donc tout le monde est filmeur.

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......