LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Re: Walden" par Jean-François Peyret

Jean-François Peyret, imagination et représentation

58 min
À retrouver dans l'émission

"Sans doute on ne regarde pas un chimpanzé de la même façon avant et après Darwin, mais même avant je pense qu'on le regardait en se disant que c'était louche..."

"Re: Walden" par Jean-François Peyret
"Re: Walden" par Jean-François Peyret Crédits : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT - AFP

Ce qui m'intéresse c'est là où le moment de l'imagination fait déclic, c'est quand un spectacle naît, commence à être pressenti par ceux qui le font. La science est un peu catalyseur, déclencheur de l'imagination, même pour quelqu'un qui ne fait pas de science.

Le dramaturge Jean-François Peyret travaille beaucoup sur le rapport avec les sciences. C'est donc sur le rapport entre la mise en scène et les sciences, sur l'imagination nécessaire pour articuler les deux, que l'entretien avec Alain Prochiantz va se porter.

Il faut essayer d'interroger la scène, le plateau, le théâtre vivant à partir des machines. On est tous continué par des machines, augmenté ou diminué va savoir, mais je crois du coup que le comédien est un agent intéressant pour étudier cette question, puisqu'il est lui aussi un être artificiel, une machine. C'est ma petite contribution à l'imagination actuelle. 

Trouver le modus operandi pour faire vivre les questions que la science et le langage posent sur scène, c'est ainsi qu'il décrit son travail. 

Je crois que c'est un geste important, même pour l'imagination, de voir la transformation par le fait qu'on soit des animaux avec prothèses. Que le fait d'externaliser pas mal de mémoire dans les machines, qu'est-ce que ça signifie ? L'idée m'est venue avec Turing de poser la question "les comédiens pensent-ils ?", je veux dire, est-ce qu'ils pensent le texte qu'ils sont en train de lire ? La question de l'intelligence artificielle renvoie à la question de 'qu'est-ce que penser tout court'. Si j'écoute Socrate et je reproduis son discours parce que je suis d'accord et que je n'y trouve rien à redire, est-ce que j'ai pensé pour autant ?

Mais la question de la présence du subjectif dans la construction, tant d'un spectacle que d'une théorie scientifique est aussi un sujet qui l'intéresse particulièrement. 

Certaines modalités de la présence du sujet dans la science sont complexes, Galilée, Darwin, etc. ne disparaissent pas complètement derrière leurs découvertes. 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......