LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
70% des Français ne prendraient pas de risque et économiseraient avec des systèmes plus sécuritaires comme le livret A.

10 ans après la crise financière, les Français encore plus fourmis que jamais

6 min

Deuxième épisode ce mardi sur les 10 ans après la crise financière dans Itinéraire Bis. Comment les Français épargnent-ils ? Méfiants envers les banques depuis la crise, ils continuent à y déposer leur argent et prennent très peu de risques financiers comme en investissant dans des actions.

70% des Français ne prendraient pas de risque et économiseraient avec des systèmes plus sécuritaires comme le livret A.
70% des Français ne prendraient pas de risque et économiseraient avec des systèmes plus sécuritaires comme le livret A. Crédits : Klaus Ohlenschläger - Radio France

Deuxième épisode ce mardi de la série d'itinéraire Bis “10 ans après la crise financière“ et pour l'occasion, nous nous penchons sur la façon dont les Français épargnent. Boudent-ils le livret A ? Prennent-ils plus de risques ? Se tournent-ils vers les diamants ? Achètent-ils des actions ?

Les Français ne sont pas devenus des cigales après la crise financière de 2008 mais sont bien restés des fourmis, championnes de l’épargne. En moyenne, un Français mettrait de côté près de 4 800 euros par an, selon le rapport annuel de l’observatoire de l’Epargne réglementée.

►► Ecoutez également, le premier épisode d'Itinéraire Bis sur 10 ans après la crise des subprimes : quelles leçons a-t-on tirées?

30% des Français, selon Philippe Crevel, économiste et directeur du Cercle de l’Epargne prennent le risque de tester des nouvelles façons de mettre de côté. Certains parient sur le diamant ou échangent des euros en bitcoins, cette monnaie virtuelle basée sur un protocole informatique, qui fait le buzz depuis quelques années déjà. Elle a été créée justement au lendemain de la crise financière de 2008, au moment où le monde entier se méfiait des banques.

" De nombreuses personnes arrivent méfiantes des banques et désespérées des taux très bas comme celui du livret A. Avec le bitcoin, il y a des risques parce que c'est une monnaie qui fluctue mais vous pouvez doubler votre mise en une journée... ou la perdre. "

Pour aller plus loin, (ré)écoutez le Magazine du Week-end, par Tiphaine de Rocquigny sur le Bitcoin, plus qu’une bulle spéculative ?

Mais selon Philippe Crevel, le bitcoin est encore marginal et les Français sont frileux et préfèrent l'épargne traditionnelle, dans la pierre ou tout simplement sur leurs comptes courant "au cas où un jour ils doivent tout retirer, c'est plus simple." Peu se lancent également dans l'épargne collaborative, à vocation sociale et environnementale. Le moins risqué reste encore peut-être de cacher l'argent sous le matelas, mais, malheureusement, il ne fructifiera pas de cette manière.

Chroniques
7H37
20 min
L'Invité des Matins d'été
Quelle politique pour la sécurité sanitaire alimentaire en Europe ?
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......