LE DIRECT
Assa Traoré s'exprime dans un meeting contre les violences policières à Paris, le 6 octobre 2016.

Assa Traoré, un an de combat pour la vérité

6 min
À retrouver dans l'émission

Adama Traoré est mort le 19 juillet 2016. Depuis, l'affaire est loin d'être réglée. Au centre des expertises et contre-expertise, du battage médiatique et des déclarations contradictoires des autorités, Assa Traoré a fait de la mort de son frère un combat contre les violences policières.

Assa Traoré s'exprime dans un meeting contre les violences policières à Paris, le 6 octobre 2016.
Assa Traoré s'exprime dans un meeting contre les violences policières à Paris, le 6 octobre 2016. Crédits : JULIEN MATTIA / NURPHOTO - AFP

L'asphyxie du jeune homme de 24 ans désormais au centre de l'enquête

Les échanges entre médecins du Samu ce jour-là ont été consultés par l'Obs mercredi dernier. Ils accréditent la thèse d'une mort causée par asphyxie. Une thèse plusieurs fois rejetées par les autorités, en particulier par le préfet Yves Jannier qui affirme deux jours après sa mort qu'Adama Traoré est décédé des suites d'une grave infection. Mais le 22 juin 2017, le professeur Jean-Patrick Barbet et le docteur Pierre Validiré publient une troisième expertise, qui écarte cette hypothèse. "La lutte paie," sourit Assa Traoré.

Fresque en hommage à Adama Traoré, dans le quartier de Boyenval, à Beaumont-sur-Oise.
Fresque en hommage à Adama Traoré, dans le quartier de Boyenval, à Beaumont-sur-Oise. Crédits : Violette Voldoire - Radio France

"Mon frère est une victime, pas un coupable"

Renverser les représentations. Voilà tout l'enjeu du combat mené par la famille Traoré, dont Assa est la porte-parole. "Quand c'est arrivé, on a pleuré un jour. Puis on a su qu'il faudrait se battre, pour défendre l'honneur de mon frère. On a tenté de le criminaliser, de criminaliser notre famille. Adama, c'est d'abord une victime." Pour Assa Traoré, il a fallu prendre position immédiatement pour empêcher que ne se produise cette "inversion entre les bourreaux et les victimes, cette machine à fabriquer du non-lieu." Lassana Traoré précise : "il y a eu des morts avant Adama, il y en a eu après, et à chaque fois les familles sont confrontées à la même chose : l'impunité policière."

"En un an ce que la famille a connu c'est un mort, et trois frères en prison. Bagui est encore en prison, pour tentative d'assassinat, alors qu'il est la dernière personne a avoir vu Adama sur le sol de cette gendarmerie. C'est un témoin qu'il faut discréditer et isoler, voilà ce qu'on subit. Yacouba, on est venu le chercher il y a un mois, parce que l'an dernier il a mis son pied dans la porte de la gendarmerie en disant "je veux voir Adama." Il est accusé de tentative d'intrusion (...). Deux jours après ou vient chercher un de mes frères, accusé d'avoir insulté la maire de Beaumont, Nathalie Groux, il passera en jugement en 2018. Voilà ce qu'on subit." Assa Traoré.

Un hommage qui s'annonce tendu à Beaumont-sur-Oise

Quatre véhicules dégradés, trois gendarmes légèrement blessés : le week-end dernier, des affrontements violents ont opposé gendarmes et jeunes gens, dans le quartier de Boyenval, à Beaumont-sur-Oise. Cette semaine, des témoignages affirment que les gendarmes ont fait des rondes à la nuit tombée, laissant derrière eux cartouches de fumigènes et de lacrymogènes au pied des immeubles. Il n'y a pas eu d'interpellations, mais le ressentiment contre les gendarmes de Persan est grand. "Ils cherchent à faire monter la pression. Mais nous, on ne répond pas," s'amuse un ami d'enfance d'Adama Traoré, habitant du quartier de Boyenval.

Les soutiens à la famille sont nombreux : de nombreuses vidéos d'appels au rassemblement sont été publiées sur les réseaux sociaux. Le rappeur Youssoupha, Matthieu Kassovitz, Béatrice Dalle, Reda Kateb… et le philosophe Geoffroy de Lagasnerie, ont notamment participé à cette campagne aux côtés d'Assa Traoré.

Chroniques

7H37
20 min

L'Invité des Matins d'été (1ère partie)

Quels enjeux pour l'alimentation de demain ?

Bibliographie

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......