LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A Auradou, les habitants sont en zone blanche et ne captent pas.

Bienvenue à Auradou, village sans réseau, coupé du monde

2 min

Pour cette nouvelle série d'Itinéraire Bis, des Matins d'Eté, nous vous faisons voyager dans nos campagnes françaises. Pour ce premier épisode, rendez-vous à Auradou, dans le Lot-et-Garonne, situé en zone blanche, où les habitants coupés du monde se sentent oubliés.

A Auradou, les habitants sont en zone blanche et ne captent pas.
A Auradou, les habitants sont en zone blanche et ne captent pas. Crédits : Maxppp - Maxppp

Premier épisode d'Itinéraire bis, ce lundi, sur nos campagnes. Nous prenons la direction d'Auradou, une petite commune de 300 habitants, dans le Lot-et-Garonne. Elle fait partie des 564 communes de France, encore en août 2017, selon l'Arcep, l'autorité de régulation des communications électroniques et des postes, a ne pas être couverte par le réseau de téléphonie mobile. Auradou est en zone blanche et se bat depuis une quinzaine d'années pour avoir du réseau.

"A certains endroits et dans certaines positions, envoyer un sms c'est possible mais une vidéo ou une image, jamais !"

"En cas d'accident, nous avons le fixe !"

"Nous avons 35 ans de retard", souffle le maire d'Auradou, Georges Lagrèze. C'est un problème pour l'attractivité de la commune. A Auradou, il n'y a qu'un commerçant, un garagiste. Des habitants travaillent de chez eux sur leurs ordinateurs mais même internet ne fonctionne pas bien à Auradou. "Surtout aux heures de pointe, se plaint un des habitants, à 18 heures, regarder une vidéo devient impossible."

Le maire redoute également depuis ces années les accidents. Le dernier remonte à fin juillet et les secours ont du se déplacer pour capter ainsi que les gendarmes pour appeler la dépanneuse. "C'est une question de vie parfois ce réseau !" Alors à Auradou, les habitants fonctionnent à "l'ancienne", avec des messages écrits et les fixes. A la mairie, la salle des fêtes et à l'école, il y en a deux, au cas où il y aurait une coupure de courant. Des abonnements qui coûtent plus de 200 euros par mois, à la mairie.

Mais le maire se rassure : d'ici fin septembre, les travaux pour deux antennes relais devraient commencer. 98% des villageois auront la 3G, "à l'époque de la 4G", ironise le maire.

Chroniques
7H37
21 min
L'Invité des Matins d'été
Jusqu'où peut-on repousser les limites du corps humain ?
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......