LE DIRECT

Ecole 42 : are you born to code ?

7 min

Il y a deux ans, Xavier Niel ouvrait l'école 42 : une école de code et d'informatique, mais une école sans cours, sans professeurs, sans emplois du temps et sans examens. Quel bilan deux ans après l'ouverture ? Plongée dans l'école 42 en pleine "piscine", les terribles épreuves de sélection.

L'école 42 : un cluster
L'école 42 : un cluster

Are you born to code ? Etes-vous né pour coder ? Répondre oui à cette question, et avoir entre 18 et 30 ans, ce sont les seules condition pour pouvoir se présenter aux épreuves d’admission de l’école 42. Pas besoin d’avoir le bac, 40% des étudiants ne l’ont pas, pas besoin de s’y connaître en informatique ou en code, et la formation est entièrement gratuite. C’est Xavier Niel qui finance 42, et son but avoué, c’est de former les Bill Gates et Mark Zuckerberg de demain.

C'est aussi sur la pédagogie que l'école 42 innove : pas de cours, pas de professeurs, pas de semestres, pas de partiels, mais pas non plus de diplôme reconnu à la sortie… Les élèves de 42 conduisent des projets en s’aidant entre eux, ils organisent leur temps tous seuls, et la théorie, ils la trouvent sur internet. Une petite révolution donc, et qui semble intéresser au plus haut niveau : la semaine dernière c’est François Hollande qui a rendu une petite visite surprise à l’école 42.

Alors deux ans après l’ouverture, est-ce que cette méthode fonctionne ? Pour le savoir, plongez dans une école 42 en pleine piscine : dans le jargon de 42, ce sont les 4 semaines de sélection avant de pouvoir intégrer l'école. Nous rencontrons donc de peut-être futurs élèves de 42, et d'actuels élèves de 42. Parmi eux, Maud , ancienne étudiante en médecine, à 42 depuis un an, et qui nous fait visiter son école. Mais aussi Vincent, Franck, et Sébastien Benoit , responsable technique et pédagogique à 42.

Par Amélie Perrot

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......