LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Près de 6% des terres agricoles françaises sont en bio, en 2016.

Le gouvernement pourrait-il freiner le bio ?

6 min

Rencontre ce mardi avec des agriculteurs bio du Lot-et-Garonne. Ils nous expliquent comment la conversion est difficile moralement, physiquement et financièrement et comment les aides européennes peuvent être importantes alors que l'Etat voudrait les réduire.

Près de 6% des terres agricoles françaises sont en bio, en 2016.
Près de 6% des terres agricoles françaises sont en bio, en 2016. Crédits : TRIPELON-JARRY - Radio France

Itinéraire Bis s'intéresse ce mardi matin à cette décision du gouvernement de modifier la répartition des aides européennes à l’agriculture, "impasse financière oblige", selon les mots du ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert. Cette nouvelle distribution défavoriserait les producteurs et éleveurs bio alors que cette agriculture séduit de plus en plus. L’année dernière, 32 264 producteurs étaient certifiés bio, soit 12% de plus qu'en 2015.

"C'est du beurre dans les épinards ces aides. Grâce à elles, nous avons pu faire des petits investissements comme construire des poulaillers pour essayer de produire des œufs et des poulets fermiers." - Sébastien Castagné, agriculteur bio en Lot-et-Garonne.

Pourtant, le gouvernement veut en même temps passer de 6% de surfaces agricoles bio à 8% d'ici 2021. Mais des rumeurs sur cette nouvelle répartition des aides, qui limiterait l'aide au maintien, commencent à courir dans les campagnes. Selon Bernard Péré, du collectif Sortir des Pesticides 47, "il faudrait que le gouvernement soit clair une bonne fois pour toutes parce que ça commence à inquiéter les jeunes et les agriculteurs tentés par le bio."

Etce flou à de quoi désespérer certains avant même qu’ils ne se lancent. Alors un espoir : que les régions récupèrent le dossier. Ce sont elles qui font le lien entre les fonds européens et les agriculteurs. Pour ce qui est de la Nouvelle Aquitaine, elle a voté une enveloppe en juin pour aider justement les agriculteurs bio.

Chroniques
7H37
20 min
L'Invité des Matins d'été
Demain, tous stériles ?
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......