LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Très chères études : à l’apprentissage, les étudiants reconnaissants

6 min

Si la rentrée coûtera cette année un peu moins cher pour les étudiants, les inégalités se creusent et le coût de la vie sur les bancs de la fac augmente. Pour réaliser leurs rêves, de plus en plus de jeunes choisissent l’apprentissage. Entretien avec Florent, étudiant reconverti.

Les étudiants débourseront en moyenne 2.335,45 euros pour leur rentrée, soit 7% de moins qu’en 2014
Les étudiants débourseront en moyenne 2.335,45 euros pour leur rentrée, soit 7% de moins qu’en 2014 Crédits : Maxppp

Alors que les premiers embouteillages noircissent les routes des retours estivaux, des milliers de jeunes s’apprêtent à retrouver cahiers et feuilles volantes sur les bancs du Savoir. Une rentrée qui devrait leur coûter moins cher cette année : selon une enquête publiée le 17 août par la Fédération des Associations générales étudiantes, ces derniers débourseront en moyenne 2.335,45 euros pour leur rentrée, soit 7% de moins qu’en 2014.

Les inégalités se creusent
Un petit mieux à mettre en perspective avec une augmentation générale du coût de la vie pour cette population : 1,1% en 2015, et 8% depuis le début du quinquennat. Et des inégalités qui se creusent : cette année, un étudiant sur deux devra travailler en dehors de ses heures de cours pour subvenir à ses besoins. Au menu de la débrouille estudiantine, des petits boulots, parfois le soir, parfois la journée avec, souvent, en fin de semestre, des dizaines d’heures de cours à rattraper. Une situation qui ne les place pas sur le même pied d’égalité que leurs camarades mieux lotis.

Apprentissage, mon amour
Il existe pourtant d’autres alternatives. Parmi elles, l’apprentissage en alternance dans une entreprise : beaucoup y voient un moyen de se familiariser avec un métier ou d’ajouter une ligne à son CV tout en gagnant un salaire. Et, surtout, de se faire financer ses études par son employeur.C’est le biais qu’à choisi Florent. D’abord à l’Edhec, une école de commerce lilloise dont les revenus modestes de ses parents n’auraient pas pu supporter le coût sans cette option. Puis ensuite à l’IPJ, la prestigieuse école de journalisme que le Toulonnais de 25 ans intègrera dans quelques semaines à Paris.

Un reportage de Ludovic Pauchant.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......