LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A Nice, le 18 juillet 2016

Un médicament pour oublier les attentats ?

6 min

Au Canada, le professeur Brunet a mis en place une nouvelle méthode de traitement des traumatismes : associer sur six semaines une thérapie et un médicament qui agit sur l'intensité émotionnelle du souvenir. Une méthode à l'étude en France pour les blessés psychiques des attentats de Paris.

A Nice, le 18 juillet 2016
A Nice, le 18 juillet 2016 Crédits : Eric Gaillard - Reuters

Les attentats de Nice auront fait des centaines de blessés psychiques : quels sont les symptômes de ce traumatisme et comment peut-on le guérir ? La méthode du professeur Alain Brunet, de l'université McGill de Montréal, ouvre de nouvelles perspectives pour soigner le stress post traumatique.

A chaque fois que l'on se remémore un souvenir, on peut le modifier, soit de façon positive, soit de façon négative. Soit en amplifier la précision, l'acuité, soit à l'inverse, en atténuer l'intensité. C'est l'idée de ce traitement des traumatismes psychiques : un médicament va agir sur la fixation émotionnelle du souvenir, dans le cadre d'une thérapie de six semaines.

L'AP-HP a lancé une étude sur ce traitement, qui portera sur 400 blessés psychiques des attentats de Paris souffrant de stress post-traumatique. Rencontre avec le Professeur Bruno Millet, psychiatre, professeur à l'université Pierre et Marie Curie, qui coordonne cette étude.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......