LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Portrait de Stéphane Mallarmé (1842-1898)
Épisode 2 :

Existences

3 min
À retrouver dans l'émission

Avec Charles Cros, on embrasse… une époque autant qu’une existence aux lignes intrépides. Voyage instable et mouvant.

Portrait de Stéphane Mallarmé (1842-1898)
Portrait de Stéphane Mallarmé (1842-1898) Crédits : Domaine public via Wikipédia.

Cros et Mallarmé sont nés tous deux en 1842. A propos de  Mallarmé Jacques Rancière écrit « Il est le contemporain d’une république cherchant les formes d’un culte civique remplaçant la pompe des religions et des rois. Si son écriture est difficile, c’est qu’elle obéit à une poétique exigeante, répondant elle-même à une conscience exceptionnelle de la complexité d’un moment historique et du rôle que doit y jouer le poème. Difficulté légère comme les jeux d’une petite sirène habile à tromper la faim d’un ogre », 

Le grand Lion est mort. Il reste les renards, / Les fouines, les chiens, les rats et les lézards. / Ces bêtes ne sont pas absolument impures / Elles savent manger nos plus sales ordures  / Et peuvent nettoyer nos plus puants égouts ; 

Charles Cros, "A la Mémoire de Gambetta", in Le Collier de Griffes, Paris, Gallimard, 1972

Bibliographie

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......