LE DIRECT
Portrait de Stéphane Mallarmé (1842-1898)
Épisode 2 :

Existences

3 min
À retrouver dans l'émission

Avec Charles Cros, on embrasse… une époque autant qu’une existence aux lignes intrépides. Voyage instable et mouvant.

Portrait de Stéphane Mallarmé (1842-1898)
Portrait de Stéphane Mallarmé (1842-1898) Crédits : Domaine public via Wikipédia.

Cros et Mallarmé sont nés tous deux en 1842. A propos de  Mallarmé Jacques Rancière écrit « Il est le contemporain d’une république cherchant les formes d’un culte civique remplaçant la pompe des religions et des rois. Si son écriture est difficile, c’est qu’elle obéit à une poétique exigeante, répondant elle-même à une conscience exceptionnelle de la complexité d’un moment historique et du rôle que doit y jouer le poème. Difficulté légère comme les jeux d’une petite sirène habile à tromper la faim d’un ogre », 

Le grand Lion est mort. Il reste les renards, / Les fouines, les chiens, les rats et les lézards. / Ces bêtes ne sont pas absolument impures / Elles savent manger nos plus sales ordures  / Et peuvent nettoyer nos plus puants égouts ; 

Charles Cros, "A la Mémoire de Gambetta", in Le Collier de Griffes, Paris, Gallimard, 1972

Bibliographie

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......