LE DIRECT
Antoine Emaz (1955-2019)
Épisode 4 :

Antoine Emaz - "Un livre, c’est d’abord une peau. "

3 min
À retrouver dans l'émission

« Un poème, c’est aussi sculpter du son. » A l’occasion de la disparition d’Antoine Emaz, le 3 mars 2019, le site Poezibao publie un hommage sous forme d’un dossier accessible à tous.

Antoine Emaz (1955-2019)
Antoine Emaz (1955-2019) Crédits : Louis Monier - Getty

"Normalement, je vis dans un temps réglé, rythmé, régulier, alternant les espaces pleins et les plages libres. Actuellement, les mouvements dans l’emploi du temps interdisent cette espèce de calme, sans compter la jonglerie nécessaire et rapide entre des actions qui n’ont rien à voir les unes avec les autres. Vraiment pas doué pour cette vie active, sinon agitée". Extrait d'une analyse d'Antoine Emaz

Il ne s’agit pas de requalifier le monde, mais de l’accueillir tel qu’il est dans sa nudité car " il n’y a pas de fin envisageable de la poésie parce qu’il ne peut y avoir de fin du chant, même déchanté, déjanté, hors-chant ou chant de mort... Quand il n’y aura plus de chant, il n’y aura pas plus de poètes que d’hommes, et peut-être que le dernier homme sera celui-là, celui qui chante pour plus personne, mais pour toutes les ombres ".  Extrait d'une analyse de Florence Trocmé

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......