LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Dominique Quélen
Épisode 4 :

Adieu Chanteurs

3 min
À retrouver dans l'émission

On se souvient des oiseaux, petits et grands, "uccellacci e uccellini", ils sont passés. On relie les traces de leur présence et la sensation persistante. Ils peuplent nos pensées.

Dominique Quélen
Dominique Quélen Crédits : antoine LNP / flammarion

Les oiseaux disparaissent. Un récent comptage selon les observations du CNRS et du Muséum d'histoire naturelle annonce la disparition d’un tiers des oiseaux dans nos campagnes. Pas de chant du poète devant cette préoccupante évolution, mais un jeu de chiffres intrigant chez Quélen dans Revers : on passe de Oiseaux à Oiseau puis… Ø. «  L’oiseau a une limite. Il est enragé en vol ». Le lecteur à voix haute s’y essaie et au cours de l’enregistrement repère une autre voix sous les taillis du texte, tel un moteur  ou un battement d’ailes. Ca tourne, tourne ce poème. « La mécanique Quélen, unique en son genre, tourne à plein régime. Elle vibre d’une belle intensité. Son tempo saccadé (fait de phrases courtes, d’incises brèves) offre un rythme imparable – et ô combien prenant – à l’ensemble. Chaque bloc de prose a sa propre densité. Il est taillé dans le vif. S’insère dans des dizaines d’autres blocs qui, s’emboîtant, forment le corps vivant du livre. » Article Jacques Josse-remue.net

Extrait de:

Revers de Dominique Quélen  Éditions Flammarion

OUVRIR d'Eugène Guillevic Éditions Gallimard

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......