LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Eugenio de Andrade en janvier 2003
Épisode 4 :

L’été posé

3 min
À retrouver dans l'émission

On revient à Andrade, Eugénio de Andrade « vivre c’est illuminer », on l’envie un peu, et avec lui ces oreilles portugaises qui se berçant de ses courtes complaintes, passaient la barrière de l’adolescence, en réveillaient le corail une dernière fois, à regret.

Eugenio de Andrade en janvier 2003
Eugenio de Andrade en janvier 2003 Crédits : GUILHERME VENANCIO/EPA - Maxppp

Le recueil n’est pas un cercueil, il darde ses auteurs amassés

O récompense après une pensée

Qu'un long regard sur le calme des dieux!

Paul Valéry

N'écoute pas le rossignol. Ni l'alouette

C'est en toi

que toute la musique est oiseau.

Eugénio de Andrade

Paysan, va. Paysan toi aussi. Paysan par l'extase imparfaite. Paysan par l'absolu en miettes. Par la vacance impure.

Paysan par l'acmé qui foire.

Ludovic Janvier

Textes extraits de:

- EUGENIO DE ANDRADE Matière Solaire éditions poésie Gallimard

- PAUL VALERY Le cimetière marin : et autres poèmes : anthologie Edition Larousse

- LUDOVIC JANVIER Bientôt le soleil éditions Flohic

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......