LE DIRECT

Jacques Bonnaffé lit Zeno Bianu

4 min
À retrouver dans l'émission

Et pourquoi pas toujours ? Sur un vers de Jean Tardieu

Jean Tardieu
Jean Tardieu Crédits : Radio France

Et pourquoi pas toujours ?

Et si le mot toujours disparaissait

Imaginez un peu

Imaginez voir

Qu’il n’y ait plus de toujours

Plus jamais de toujours

À jamais

Que le toujours se soit perdu

Dans le maintenant

Oui

Que le toujours se perde un beau jour

Imaginez une vie sans toujours

Sans toujours

Le renouvellement des jours

Un matin vous respirez

Vous goûtez l’espace

Il n’y a plus de toujours

La saveur de l’instant direz-vous

Mais où s’inscrit-elle

Mais où écrit-elle nos vies

Sinon dans le toujours

Car le toujours est partout

Qui tue la mort chaque jour

Toute la sainte journée

Qui voudrait vraiment oublier

Ce toujours

À qui l’on doit le jour

La perspective de fond

Le fond des mondes

le fond des jours

qui voudrait que le toujours

soit remplacé par le toujours

plus

Qui voudrait que le ciel s’absente ?

Qui voudrait faire cesser la pulsation ?

La pulsation ?

Et pourquoi pas toujours

Encore

Encore et toujours

Non pas de temps à autre

Ni même de temps en temps

Mais jour et nuit

Invariablement

Assidûment

Notre exigence d’infini

Notre respiration commune

Sans relâche et sans arrêt

Notre infiniment

Sans cesse

Pour ne pus abréger nos jours

Pour ne plus y mettre fin

À toujours

À la vie à la mort

À chaque instant

Et pourquoi pas toujours ?

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......