LE DIRECT
Léon Gontran Damas
Épisode 4 :

Jazz névralgies

3 min
À retrouver dans l'émission

Alors, on les retrouve ses mots, sa douleur familière. Celle qu’il ne cesse de raviver comme une coupure, brusque césure, descente à froid. Damas nous recouvre de sa révolte ou de sa plainte, cocktail frappé d’insurrection.

Léon Gontran Damas
Léon Gontran Damas Crédits : Présence Africaine

Chant né d’une malédiction solitaire. Ses mots d’amour mêlés à l’ivresse nous sont aussi familiers qu'une très vielle complainte. Négros spirituel convertis aux cris du Jazz. Parole dérangeante, évacuée de nos vies blanches aseptisées, policées. Ce grand type noir dans l’ombre du vin et des années enfuies a l’air d’un accident temporel. L’alcool est une école où se dilue sa tourmente et chaque pas rythme sa douleur. On n’est pas des machines, pas encore, il y a rythme parce qu’il y a vie, il y a lutte, force et des obstacles où frotter son corps.

Rendez-les-moi mes poupées noires 

qu'elles dissipent

l'image des catins blêmes

marchands d'amour qui s'en vont viennent 

sur le boulevard de mon ennui

Extrait de Pigments Névralgies de Leon-Gontran Damas Edition Présence Africaine Poésie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......