LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Paol Keineg
Épisode 1 :

Allons voir si la prose..

3 min
À retrouver dans l'émission

S’il se déclare à la prose dans le titre et malgré les premières pages : courts formats se succédant en mode éphéméride, Paol Keineg est anticipé par la poésie. Les poèmes écrits depuis longtemps et ceux qui auraient pu s’écrire là, remplacés par des proses.

Paol Keineg
Paol Keineg Crédits : Camille Manfredi / Editions Obsidiane

Qui choisit les poèmes ? Le lecteur, en pensant aux auditeurs, dans un ensemble qui a été sélectionné par l’auteur pour un éditeur auquel il n’est pas difficile de croire qu’il accorde plus que sa confiance : la reconnaissance œuvrière pour la même exigeance à chaque ouvrage et les poètes découverts. Avec Obsidiane on se souvient de Frank Venaille qui vient de disparaitre, on imagine toute une famille derrière ces fidélités. Est-ce dire que d’autres éditeurs ne travaillent pas si bien, oui quelques-uns, on ne peut pas tout publier. Et nous autres acheteurs et lecteurs, aussi peu nombreux soyons nous, aussi fervents chaque fois, on ne peut tout lire avec le même consentement. Merci à ceux-ci, Obsidianne donc, ainsi qu’à Paol Keineg pour le plaisir qu’il nous donne. Et qui ne relâche rien comme on dit dans les bonnes troupes syndicales.

"Il n'y a pas d'identité bretonne, pas plus qu'il n'y a d'identité française, mais un réseau mouvant de constructions mentales contradictoires. » Paol Keineg à la République des Lettres

Extraits de DES PROSES qui manquent d’élévation de Paol Keineg Editions Obsidiane

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......