LE DIRECT
Eric Poindron
Épisode 4 :

Vendanges

3 min
À retrouver dans l'émission

Hommage à ce geste magique de la fabrique du vin, par l’entremise du vendangeur « celui-là même ».

Eric Poindron
Eric Poindron Crédits : Le Castor Astral

Celui-là même est vendangeur mes bons frères / En Champagne Bourgogne Beaujolais / Trimard dans les riches vignes de France / Il sent le tanin observe les papillons / qui se reposent sur les cuves / Il croit à l'alchimie de la chimie / caresse le chien du patron / Et goûte le « vin doux » / Quand le patron l’y invite

Extrait Eric Poindron, "Celui-là même", Comme un bal de fantômes : camaraderie & chemins chuchotés, aux éditions Le Castor Astral, 2017

Plusieurs soirées en atteste, Eric Poindron veut être là, aux carrefours est qu’on l’entende, Eric roule ses billes dans l’édition et sur les scènes, il se fait curieux et diseur de long. On comprend qu’il est un passeur échangeur, plaque tournante de poésie brute, un être prêt à découvrir les autres en poésie sans s’oublier au passage, éditeur découvreur ayant la bosse du moi. Et acteur indispensable de la bonne santé des livres, car c’est aujourd’hui une activité foraine que le livre,  autant qu’elle fut une spécialité de salon. Ce bal de fantômes est destinée à recharger chacun, de par l’appétit des rencontres et la brillance des connaissances. Fidèle au cabinet de curiosité.

Le chercheur est un homme de raison / Le poète un homme de terrain et d'intuition / Et peut-être doué d'une incurable imagination / Il ne fouille pas dans les archives certes / Il est là pour rétablir l'imagination / Pour enchanter aussi / Appelons cela les coulisses du possible

Extrait Eric Poindron, "TEMPUS FUGIT / TEMPUS SURGIT",Comme un bal de fantômes : camaraderie & chemins chuchotés, aux éditions Le Castor Astral, 2017

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......