LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jules Mousseron (1868-1943), photographié en janvier 1912
Épisode 4 :

L’herbe folle du langage

3 min
À retrouver dans l'émission

L’autre beauté, mal arrangée, la poésie de guingois. Hors des convenances et du bon goût, celle que Rimbaud voulait asseoir sur ses genoux ? Extrait d’un poème en patois picard de Jules Mousseron, poète mineur à Denain.

Jules Mousseron (1868-1943), photographié en janvier 1912
Jules Mousseron (1868-1943), photographié en janvier 1912 Crédits : Domaine public via Wikipédia.

Au soir, l’été, quand m’ journée alle est faite, / J’aime à m’ prom’ner dins les camps, au hasard. / Là, bin tranquill’, j’ai des biaux rêv’s dins m’ tiête. / Sans m’ fatiguer, j’y rest’ quéqu’fos bin tard. Jules Mousseron, en patois Rouchi

J'aimais les peintures idiotes, dessus de portes, décors, toiles de saltimbanques, enseignes, enluminures populaires ; la littérature démodée, latin d'église, livres érotiques sans orthographe, romans de nos aïeules, contes de fées, petits livres de l'enfance, opéras vieux, refrains niais, rythmes naïfs. Arthur Rimbaud

Jules Mousseron, Œuvres complètes, éditions Editions Guy Cattiaux

Bibliographie

Jules Mousseron, Œuvres Complètes

Œuvres complètesMousseron JulesEditions Guy Cattiaux, 1900

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......