LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Saleh Diab
Épisode 1 :

Le Castor assemble

3 min
À retrouver dans l'émission

En nous saisissant de cette anthologie de la poésie Syrienne contemporaine, c’est d’abord un salut adressé aux éditeurs de poésie, quand trop de programmateurs ou d’événements officiels sont absents de cette actualité. A quand une grande soirée des éditeurs?

Saleh Diab
Saleh Diab Crédits : Florence Borel / le castor astral - Radio France

Empressons-nous de rappeler d’autres anthologies qui précèdent celle-ci, éditées par le Temps des Cerises ou Bruno Doucey sous l’impulsion de la poétesse Maram al Masri. Citer l’Institut du Monde Arabe, avec (entre autres) le travail en scène effectué par Wissam Arbache, et toutes les villes en France qui accueillent des poètes Syriens pour ce Printemps des poètes. L’information nous livre quotidiennement son escalade dans l’horreur, chapelet lancinant qui pourra se passer bientôt d’images, la destruction s’ajoutant à la destruction, seuls des poètes peuvent encore oser des mots. Avec ce livre imposant, véritable initiation à la modernité poétique du monde arabe, Saleh Diab nous livre des textes qui se collent à l’histoire politique depuis l’époque mandataire, série des désillusions qui trouvent un dernier rempart dans ce désir d’expression, en face la bêtise aveugle sous le silence des nations. 

Ne dansez pas sur ma tombe, je ne suis pas encore mort.

Depuis l'aube je regarde de tous côtés dans la foule, je n'y vois aucun maitre.

Yusuf Al-Khal

Extrait de: Poésie Syrienne contemporaine - Saleh Diab éditions du Castor Astral

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......