LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Saleh Diab
Épisode 2 :

Suppliques pour une terre défaite

3 min
À retrouver dans l'émission

La Syrie est en train de disparaître en tant que pays. Mais la poésie n'est pas inscrite dans un temps et un lieu circonscrits, elle n'est pas de circonstance, elle dépasse les conjonctures, elle se réfère au temps et à l'espace humains. Ici se dessine le visage de la Syrie.

Saleh Diab
Saleh Diab Crédits : Florence Borel / le castor astral - Radio France

Le pain et moi, on lève le drapeau de la famine. (…)

Je cherche un soleil qui demeure dans les yeux, des yeux qui voient la lumière toute la lumière. (…)

Je cherche ce qui étendrait les frontières ondoyantes, les frontières invisibles entre la mer et les rochers, entre les nuages et le sable, entre le jour et la nuit. Adonis a été le grand théoricien et le poète qui a donné l'impulsion au « poème de la vision », au sein de la deuxième modernité. Il a développé l'idée que la poésie est un mode de connaissance visionnaire qui nous fait accéder à un savoir direct sur le monde, au moyen de l'inconscient, des symboles et de l'intuition. En ce sens, la poésie n'est pas mimesis du monde mais elle invente un autre monde.

Extrait de: Poésie Syrienne contemporaine - Saleh Diab éditions du Castor Astral

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......